Les trains-couchettes bon marché peuvent sauver le climat

 En Europe occidentale, l'Autriche fait figure d'exception : des trains de nuit y ont été récemment réintroduits, alors que partout ailleurs ils ont été supprimés. (Photo Jan Roider/Flickr)
En Europe occidentale, l'Autriche fait figure d'exception : des trains de nuit y ont été récemment réintroduits, alors que partout ailleurs ils ont été supprimés. (Photo Jan Roider/Flickr)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Pendant 12 ans, j'ai été steward à la Compagnie des Wagons-Lits. Je connais bien le sujet. Il y avait les trains auto-couchettes. Les cliens arrivaient à la gare de Schaerbeek et leur voiture était montée sur le train. Ils s'installaient dans leur compartiment couchette ou voiture-lit selon leurs moyens et ils pouvaient aller manger au wagon-restaurant. Le matin, ils avaient droit à un petit déjeuner avec du pain frais et des croissants livrés à l'aube. Si leur destination était trop matinale, ils prenaient le petit déjeuner au buffet de la gare pendant que leur voiture était déchargée. Pas de consommation d'essence, pas de péage, pas de bouchons ni de risque de panne, une nuit d'hôtel sans stress comprise dans le prix. Je ne comprends pas pourquoi ça a été abandonné. C'était l'idéal pour le climat.
Après avoir lutté l'un contre l'autre pendant 40 ans, Médecine pour le peuple (MPLP) et l'Ordre des médecins ont enterré la hache de guerre. MPLP est un réseau de maisons médicales liées au PTB, fondé à la création du parti. Ces maisons médicales dispensent des soins de santé gratuits aux habitants des quartiers où les conditions de travail sont les plus dures et la pollution industrielle la plus élevée.

Fin juin, le monde a échappé de justesse à un conflit ouvert entre les États-Unis et l'Iran. Trump a ensuite twitté fièrement que les avions de chasse avaient déjà décollé, mais qu'il avait quand même décidé de tout annuler dix minutes avant l'attaque. Les relations entre les États-Unis et l'Iran ont atteint ces dernières semaines un très sérieux niveau de tension. Mais comment en est-on (à nouveau) arrivé aussi loin ?

Le dirigeant du syndicat français Philippe Martinez sera à ManiFiesta. La CGT, qui compte 650 000 adhérents, entend bien continuer à s’opposer aux politiques ultralibérales et, surtout, avancer de nouvelles propositions. Rencontre.

Ça bouge sur le rail en ce mois de juillet : manque de personnel, 76 guichets fermés à mi-temps dès le 5 août, de nouvelles hausses de productivité qui s’annoncent… Quant à un financement à la hauteur du défi climatique, il se fait toujours attendre. Ce n’est ni un hasard ni une « absence de vision » dans le chef de la direction de la SNCB et du gouvernement. Ils préparent simplement la libéralisation. Explications.

Le journaliste, ancien rédacteur en chef du Monde Diplomatique et écrivain français Maurice Lemoine est l’auteur de nombre

Entre 2021 et 2027, via un nouveau Fonds européen de la défense, l’Union européenne (UE) va dépenser 13 milliards d’euros

Il y a 75 ans, l’Europe était libérée du nazisme. A grands renforts de films, Hollywood tente de nous convaincre que nous devons notre salut aux soldats américains. La vérité historique est pourtant beaucoup plus nuancée...
Gestion calamiteuse, créances impayées, subsides jamais réclamés... Au CPAS de Zelzate, six années de politique libérale ont laissé des cadavres dans les placards. L’échevin PTB des Affaires sociales, Geert Asman, met de l’ordre dans le service d’aide sociale. « La politique sociale est notre priorité n°1. »

Avec plus de 100 millions de disques vendus en près de 55 ans de carrière, Salvatore Adamo est une véritable star de la ch

« Kapitalisme voor beginners » (Le capitalisme pour débutants), le dernier livre du sociologue américain Vivek Chibbe