ManiFiesta 2015 | Discours de Peter Mertens : « Il y en a assez pour tout le monde »

Thema's
ManiFiesta

Ajouter un commentaire

Commentaires

Bravo Peter, Les travailleurs de ce pays ont, avec le PTB/PVDA, leurs instrument de lutte et d'emancipation et avec toi, la voix de leurs instrument. Pour l'année prochaine, 15.000 personnes a la MANIFIESTA!!!!
Je n'ai pas eu l'occasion d'entendre le discours de Peter Mertens hier, samedi car j'étais occupé comme bénévoles de 17 à 20 heures mais ce qu'il dit est tellement vrai et surtout évident. Le débat sur les 30 heures, avorté faute de représentant patronal a néanmoins été fort instructif et félicitations à Estelle Ceulemans (FGTB) très convaincante..
Excellent discours monsieur Mertens, Vous avez raison, la richesse produite avec nos bras est suffisante pour que tous puissent vivre décemment, mais il faut absolument pouvoir contrer les discours mensongés de nos politiciens actuels, quant ils s'adressent aux citoyens, c'est leur public qu'ils rassurent, pas les citoyens des classes laborieuses, a chaque fois qu'ils essayent de nous rassurer, il nous tombe une tuile au travers de la gu........, de plus en plus il ya de quoi avoir peur de leurs déclarations, de leurs propos, chers vous tous qui nous lisez, faisont ensemble que cette peur change de camps. Hasta la victoria siempre peuple de gauche. Fraternellement, Alain.
Merci pour cette belle fête et pour le transmis de votre juste discours. Je n'ai pu m'y rendre pour cause de "douleurs de l'âge". C'est un souffle d'espoir et de bonheur que de recevoir tout ça. Après une semaine de lectures toutes plus inquiétantes les unes que les autres d'un journal qui maintenant devance la Meuse : "Le Soir" !
Excellent discours. Excellente Manifiesta. Excellent parti! Je craignais que le PTB ne s'enlise dans le marais du réformisme. Il semble bien que mes craintes n'étaient pas justifiées! sc, Maurice
Bravo pour vos paroles Peter Mertens mais la base ne vous suit pas en ce qui concerne les migrants
Ne pas généraliser... Vous ne suivez pas, c'est votre droit mais il y a une réelle mobilisation dans la base pour aider les réfugiés.

Les prisons aussi ont subi de plein fouet la crise du coronavirus. Comme dans toutes les structures collectives, le risque de contamination est élevé. Les mesures d’assouplissement qui viennent d’être décidées représentent un danger pour le personnel et les détenus. C’est pourquoi les organisations syndicales ont lancé un préavis de grève.

Le 27 septembre, le peuple suisse se prononcera sur l’achat d’une quarantaine de nouveaux avions de combat lors d’un referendum. « Inutile, onéreux et trop polluant » selon les opposants à ce gaspillage. Qui pourront donc se mobiliser pour faire abandonner ce projet. En Belgique – où 6 personnes sur 10 sont opposées à l’achat de nouveaux avions de guerre F-35, selon un sondage de 2018 – un débat démocratique incluant la population est nécessaire, et urgent, aussi...

Devenir président d’un des plus grands syndicats du pays en pleine pandémie, alors que nous sommes face à une crise économique d’une ampleur inédite, voilà une tâche lourde... À quelques jours d’une journée de mobilisation nationale en front commun syndical, la première post-confinement, nous avons rencontré celui qui a relevé le défi, Thierry Bodson.

Loin de constituer un cas isolé, l’affaire Chovanec révèle un problème plus profond au sommet de l’appareil d’État. De nouvelles réformes et un contrôle plus démocratique de la police s’imposent de toute urgence.

Le gouvernement israélien a annoncé fin avril qu'il annexerait une partie de la vallée du Jourdain. Pour l'instant, il n'est pas encore question d’une annexion officielle, mais la situation des Palestiniens reste intenable. Entretien avec Omar Barghouti, fondateur de la campagne palestinienne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS).

Depuis début septembre, on voit apparaître de plus en plus de lettres ouvertes critiquant les dispositions prises en répon

« Une société qui voit sa richesse grossir sans faire diminuer la pauvreté doit être pourrie jusqu’à l’os ».

Dans la nuit de mardi à mercredi, un terrible incendie a détruit le camp de réfugiés de Moria, situé sur l’île grecque de

Les membres du personnel soignant sont au bout du rouleau. Ils ont à peine eu le temps de souffler cet été avec une première vague de coronavirus exténuante... Aujourd'hui encore, le criant manque de personnel demeure. La colère gronde.