Marc Botenga : « Court-circuiter le système institutionnel européen »

Marc Botenga, avec le piment, symbole de « la gauche qui pique contre l’Europe du fric », slogan du PTB durant la campagne électorale de mai dernier. (Photo Solidaire, han Soete)
Marc Botenga, avec le piment, symbole de « la gauche qui pique contre l’Europe du fric », slogan du PTB durant la campagne électorale de mai dernier. (Photo Solidaire, han Soete)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Beste Marc Botenga, Dank voor al UW inzet TEGEN DE ONrechtvaardige gemaakte en nog makendek Europese WETTEN, om alzo: RECHTVAARDIGE WETTEN TE BEKOMEN. Gewone mensen met Maximaal voltijds werkend € 1.300,00 netto per maand of € 570 of 1 op 3 vrouwen met € 750,00 maandinkomsten om € 600 of € 900 huishuur EN alle levensnoodzakelijke uitgaven te betalen, kunnen, worden arm, armer en DAKLOOS, tegenover politiekers met bedragen van : € 6.000,00 , € 10.000,00: Ministers, Europese Politiekers € 14.000,00 en zelfs € 23.000,00 netto per maand: kunnen ENORM VEEL EURO's PER MAAND " SPAREN ". Jean.F.
Mr botenga, je vous admire, que cette volonté qui vous anime puisse remuer les vielles pierres de cette Europe.
C'est facile de prêcher l'austérité quand on a le cul dans le beurre ! Quand nous manifestons notre désaccord ,quant certains finissent par voter pour l'extrême droite, ils nous traitent de populistes et nous écrasent de leur mépris. Quand comprendront-ils que ce sont leurs politiques imbéciles qui poussent les gens au désespoir ?Pour cela , il faudrait qu'ils soient intelligents et capables de se remettre en question. Mais il leur manque cette nécessaire humilité sans laquelle il n'y a pas de véritable intelligence
Je me dois de réagir concernant l'idée que vous donnez des rémunérations des employés des institutions européennes. Après avoir passé plusieurs fois un concours d'entrée assez complexe, j'ai enfin été engagée comme fonctionnaire à près de 50 ans. Après dix ans de carrière "normale", mon salaire s'élevait à 3000€, sans pécule de vacances, prime de fin d'année ou autre avantage de quelque nature que ce soit. A 60 ans, j'ai pris ma pension et la Commission me verse un peu plus de 1000€ par mois. On est donc loin de l'image que vous donnez, du moins en ce qui concerne le salaire.

« Tous les soirs à huit heures, j'applaudirai aussi pour toi » - In memoriam Dirk Van Duppen.

Le 30 mars 2020, l'Inde comptait 1 251 de contaminations confirmées du coronavirus.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

Le virus COVID-19 virus se répand à la vitesse de l’éclair et touche également Gaza et les territoires palestiniens.

Les accueils des maisons médicales sont très sollicités en cette période de crise sanitaire.

Deuxième contribution de la médecin urgentiste Nathalie Eggermont. Un service de nuit aux urgences. On n’a aucune certitude, sur la façon dont la crise va évoluer. On continue à se battre. Et on relâche un peu la pression, avec les collègues. On râle ensemble sur la pénurie de matériel, et les choix politiques consternants.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

15 000 ouvriers de l'usine SEAT de Barcelone ont décidé de réorienter leur usine.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.