« Nous sommes tellement ordinaires que nous sommes spéciaux » : discours de Peter Mertens (PTB) à ManiFiesta 2016

Photo Solidaire, Dieter Boone
Photo Solidaire, Dieter Boone
Thema's
ManiFiesta

Ajouter un commentaire

Commentaires

Merci de nous offrir un souffle de fraîcheur, de justice, de partage, de paix sociale, .... Je crois en vous et je voudrais tant accélérer ce mouvement que je soutiens depuis très longtemps. Car le PTB est bien plus qu'un parti, c'est une idée, une annonce de renouveau, un air d'inconnu grisant et rendant l'attente de la victoire raisonnable à la fois exaltante et insoutenablement longue. Avec tout mon soutien, je vous remercie.
Magnifique discours qui résume cette belle vision de société qui me plaît tellement. Se battre pour la collectivité, et pas pour sa petite personne ou ses intérêts particuliers, quel souffle d'espoir dans ce monde de l'individualisme exacerbé... Vivement un mouvement à l'échelle européenne qui pourra repousser ce satané capitalisme qui nous fait tant de mal
Bonjour à tous, Je suis Apolitique, Athéiste, blanc et belge, marié à une algérienne plus belge que certain belge, Je me bat depuis toujours que ce soit pour payer mes factures, nourrir mes enfants ou scolariser mon fils autiste. Et j'y arrive, en travaillant parfois 80h/semaine ( HoReCa ) en dormant 4h/nuit ou en jeûnant 2 jours de suite mais j'avance dans ce monde de "MERDE" désolé pour l'expression. Au prochaine élection je compte voter PTB, non pas par confiance en votre parti mais suite à une totale absence de confiance envers tout les partis ayant étés au pouvoir. J’espère que vous serrez au pouvoir pour me démontrer que tout les partis ne sont pas menteur voleur et magouilleur. Cependant comme envers les autres partis je n'ai aucune confiance envers vos belles paroles. J’espère tant me tromper... Cordialement M.S.
La corruption, elle galope ! Au point que les ministres de ce gouvernement ne font rien d'autre. Ne lâchons rien ni personne, la droite, partout où elle est passée a semé la misère et la désolation, vidé les caisses de l'Etat et démuni les citoyens de leurs droits et de leurs ressources. Tout est à reconstruire quand ils ont mis un pied quelque part. Et c'est notre travail d'aider à cette tâche. En continuant la lutte maintenant, en nous montrant chaque jour, chaque heure, nous maintenons le lien vers le futur pour qu'au moins les gens gardent en tête qu'ils peuvent reprendre leur vie en main et ne pas abandonner leur volonté d'aboutir à une société juste et forte de ses citoyens et de leurs convictions. Merci

Aux États-Unis, un citoyen américain noir a été tué au cours d’une opération de police. Un de plus. Des milliers de personnes exigent que les policiers responsables de sa mort soient traduits en justice.

La pandémie de COVID-19 est la crise sanitaire la plus grave de l'histoire mondiale récente.

« On ne va quand même pas tous partir en vacances cet été ? », a lâché cette semaine le président du Voka (association patronale flamande). Cette déclaration ouvre une offensive plus générale pour nous faire travailler plus, de manière plus flexible et pour moins cher. Offensive à laquelle s’est joint le chef des grands patrons wallons, et qui revient à dire que les héros du coronavirus vont devoir payer la crise. Il faut refuser cette logique et faire sauter un tabou de la politique belge : faire payer les grandes fortunes.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui dure depuis un certain temps déjà, menace de s'intensifier à cause de la campagne électorale de Donald Trump. Les déclarations de Trump qualifiant l'épidémie de coronavirus d'acte de guerre posé par la Chine n'en sont qu'un avant-goût. Car la première victime d'une guerre, c'est toujours la vérité.

Le célèbre linguiste, philosophe et militant de gauche Noam Chomsky donne son avis sur la pandémie de coronavirus, les abe

Ces derniers mois, des centaines de milliers de travailleurs ont connu des conditions de travail inédites. Des situations dans lesquelles leurs syndicats ont conclu de nouveaux accords afin de faire respecter la sécurité au travail. Des représentants du personnel de quatre secteurs racontent.

Suite à la pandémie de coronavirus, le gouvernement brésilien a décidé de renouveler les permis de travail de 150 médecins cubains lundi dernier. Ceux-ci étaient restés dans le pays, notamment en raison de liens familiaux, après que La Havane ait rapatrié un grand nombre de médecins en 2018 en raison des menaces du président fasciste brésilien, Jair Bolsonaro, à leur égard.

En août 2005, Katrina détruit une partie de la Louisiane et de la Nouvelle Orléans. En 2008, la crise financière éclate. Depuis quelques mois, un virus tue des dizaines de milliers de personnes partout dans le monde... Le point commun entre ces événements ? Ils peuvent être utilisés par la droite pour casser notre protection sociale. Mais ils peuvent aussi être utilisés par la gauche pour la renforcer... Explications de la journaliste canadienne Naomi Klein.

L’Assemblée générale de l’OMS s’est ouverte sous haute tension lundi.