Opinion : « La fraude de VW a coûté l’équivalent de 840 vies »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Article excellent dans son orientation générale, sauf que… il porte uniquement sur les particules fines, alors que dans tout ce qu'on dit dans la presse sur cette affaire, il n'est question que d'oxyde d'azote. Y a-t-il un lien ? Est ce que Volkswagen a triché sur les deux tableaux, à la fois oxyde d'azote et particules fines ? Est-ce que l'affaire est bien une affaire de tricherie aux oxydes d'azote seulement, mais que cela a une conséquence sur les particules fines aussi ? Il faudrait vraiment, pour que l'article soit utile, un éclaircissement sur ce point.
Remarque tout à fait pertinente... j'ai du nettement plus surfer sur internet pour éclaircir la situation, à défaut de maîtrise profonde du sujet. Les études sur les NOx semblent en effet plus délicates à réaliser à cause des liens à peu près systématiques entre les taux de NOx et ceux des autres polluants (voir notamment une étude SAPALDIA en Suisse). L'influence sur la santé est sans doute moins marquée que dans le cas des particules fines. Arguments dans le sens opposé: la fraude n'agit pas sur une marge de 5%, mais bien sur un facteur 10 à 40! L'émission de particules fines étant en général corrélée à celle de NOx, ma marge de 5% d'augmentation de particules fines (ou un équivalent sur un effet plus subtil lié au NOx) reste probablement assez valable, en terme d'ordre de grandeur. Je ne change pas trop d'avis, malgré les informations importantes que vous signalez. Il ne s'agit de toutes manières que d'un calcul grossier que les cadres de VW avaient le devoir de faire. Mon facteur 10 jugé prudent peut même être étendu à 100, soyons généreux! il reste alors encore 84 morts. En quittant la société avec un parachute doré de 28 à 60 millions d'euros, cela reste un bon tarif, même pour un tueur à gage!

En novembre 2020, les Américains devront choisir leur futur président.

La Cour de justice de l’Union européenne a émis un avis qui laisse présager un arrêt très libéral contre le statut des doc

La ministre flamande de l’Énergie Zuhal Demir (N-VA) a menacé de ne pas adapter son plan climatique si la sortie du nucléaire était maintenue par un nouveau gouvernement Vivaldi. La N-VA plaide depuis longtemps en faveur d’une prolongation des centrales nucléaires. Engie-Electrabel exerce une forte pression pour postposer la sortie du nucléaire. Les partis de la Vivaldi vont-ils céder à la pression du lobby du nucléaire ? Ce serait un désastre pour la transition énergétique urgente qui est aujourd’hui absolument indispensable.

Les prisons aussi ont subi de plein fouet la crise du coronavirus. Comme dans toutes les structures collectives, le risque de contamination est élevé. Les mesures d’assouplissement qui viennent d’être décidées représentent un danger pour le personnel et les détenus. C’est pourquoi les organisations syndicales ont lancé un préavis de grève.

Le 27 septembre, le peuple suisse se prononcera sur l’achat d’une quarantaine de nouveaux avions de combat lors d’un referendum. « Inutile, onéreux et trop polluant » selon les opposants à ce gaspillage. Qui pourront donc se mobiliser pour faire abandonner ce projet. En Belgique – où 6 personnes sur 10 sont opposées à l’achat de nouveaux avions de guerre F-35, selon un sondage de 2018 – un débat démocratique incluant la population est nécessaire, et urgent, aussi...

Devenir président d’un des plus grands syndicats du pays en pleine pandémie, alors que nous sommes face à une crise économique d’une ampleur inédite, voilà une tâche lourde... À quelques jours d’une journée de mobilisation nationale en front commun syndical, la première post-confinement, nous avons rencontré celui qui a relevé le défi, Thierry Bodson.

Loin de constituer un cas isolé, l’affaire Chovanec révèle un problème plus profond au sommet de l’appareil d’État. De nouvelles réformes et un contrôle plus démocratique de la police s’imposent de toute urgence.

Le gouvernement israélien a annoncé fin avril qu'il annexerait une partie de la vallée du Jourdain. Pour l'instant, il n'est pas encore question d’une annexion officielle, mais la situation des Palestiniens reste intenable. Entretien avec Omar Barghouti, fondateur de la campagne palestinienne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS).

Depuis début septembre, on voit apparaître de plus en plus de lettres ouvertes critiquant les dispositions prises en répon