Pendant que Bruxelles et Anvers s’enfoncent dans le bling-bling et les scandales, Barcelone révolutionne la ville

Ada Colau, bourgmestre de Barcelone, lors du sommet Fearless Cities qui a eu lieu du 9 au 11 juin derniers. (Photo Solidaire)
Ada Colau, bourgmestre de Barcelone, lors du sommet Fearless Cities qui a eu lieu du 9 au 11 juin derniers. (Photo Solidaire)

Ajouter un commentaire

Commentaires

tant que le peuple se laissera engourdir par les loisirs et les sports diffusé par les médias rien ne saurais aller.
Ne nous faisons pas d'illusion cette heureuse et excellente initiative n'est pas prête d 'arriver chez nous !
Bravo à Madame Ada Colau Que tous les politiciens impliqués dans les scandales qui sont dévoilés aujourd'hui en prennent l'exemple 2.000 € par mois soit 24.000 € par an à côté des revenus des dirigeants de PUBLIFIN et du patron d'ORES c'est une goutte d'eau dans l'océan
Il est réconfortant de voir ce genre d'initiatives se développer , tout les pouvoirs au peuple je n'y crois pas , mais tout les contrôles au peuple là je suis pour ; Créés par le peuple pour le peuple , faire de son bien -être une priorité . Cet article est une preuve que la volonté d'offrir une vie meilleur à cette société qui souffre existe !!
Merci pour votre commentaire, je pense la même chose que vous.
Que l'on se dépêche de faire plein de clones de cette femme magnifique pour remplacer les pompes à fric que nous avons.
Je suis d'accord avec tout ce que vous dites; une chose m'interpelle: pourquoi attendre 10 ans avant d'entrer au pouvoir?
Bonjour, J'ai une question pour vous : quel poucentage représente le salaire de tous les politiciens du monde face à l'encours des différents secteurs spéculatifs ? Mais peut-être ne connaissez-vous pas ces encours ? Ne pensez-vous pas que l'urgence marxiste consiste à connaître ces encours, à les publier et à les comparer à l'encours de l'argent restant en circulation sur le marché de la consommation. Le salaire des politiciens, je n'en ai rien à faire et s'en soucier relève du populisme le plus bas ! Merci
Tout est possible il suffit d y croire et de l expliquer aux autres.Nous sommes dans une période de transition à tout les niveaux.je crois en un reveil citoyen et j espere faire partie de cette nouvelle histoire avec des personnes sincères qui travaillent pour le bien être de tous.
Le temps n'est plus aux lamentations... Regarder, laisser faire et ne rien dire est le crédo de bon nombre de citoyens. Nous avons notre destin en main, il est temps de faire bouger les chose. Se lamenter sans réagir, subir le système parce que on y est habitué, parce que le pouvoir en place vous fait croire que tout va bien, vous laisse vivre dans votre petit confort de manière égoïste... et la liste est encore bien longue. REAGISSEZ MAINTENANT, demain il sera trop tard.

Le gouvernement bruxellois vient de décider de mettre en place une taxe kilométrique.

Tout au long de ses cinquante années de carrière politique, Joe Biden a toujours été un représentant de l'industrie améric

Dirk Van Duppen a reçu, à titre posthume, le « Prijs voor Mensenrechten » (Prix des Droits humains) de la Ligue néerlandop

Dans la ville allemande de Wuppertal, l’année 2020 est synonyme de célébration du philosophe et révolutionnaire du XIXe si

Bernie Sanders, sénateur et ex-candidat de gauche à l’investiture démocrate pour les deux dernières élections présidentielles américaines, a pris la plume pour mettre en garde celles et ceux qui pensent que Trump est dans le camp des travailleurs. Et celles et ceux qui pensent que Biden l’est aussi...

Si les paysages et les plages idylliques de Chypre sont connus de touristes du monde entier, le pays est divisé par des forces extérieures et ce sont les travailleurs qui paient le prix. Nous en avons discuté avec un parti communiste presque centenaire : le Parti progressiste des travailleurs (AKEL).

« Vous préférez renoncer à votre prime de fin d’année ou à votre emploi ? » C’est, en substance, la question posée par la direction de Galler à ses 170 travailleurs. Une pression illégale durant une période difficile pour des travailleurs qui ont déjà du mal à boucler les fins de mois...

Dans la lutte contre le coronavirus, les personnes travaillant dans le secteur des soins ont une mission difficile.

Les travailleurs mis en quarantaine perdent une partie importante de leurs revenus.

Dans son essai Plaidoyer pour une rénovation politique (publié par le think tank de droite Itinera), Christophe C