Quand Léopold II faisait tirer sur les ouvriers en Belgique

Thema's
Histoire

Ajouter un commentaire

Commentaires

Merci pour la documentation
Philippe I° Le roi Philippe exprime ses regrets Pour les événements qui se sont déroulé Dans le Congo colonisé aux temps des belges Que c’est agréable, bienveillant, civilisé Il parle naturellement de réconciliation Entende, de coopération, d’amitié nouvelle L’enfer serait ’il pavés de bonnes intentions Il dit qu’il faut examiner les faits, Sans animosités ou rancune Qu’il faut réétudier l’histoire, La mettre dans son conteste historique Bravo, Sire, bravo. À aucun moment il ne parle de génocide À aucun moment il n’exprime des excuses À aucun moment il n’accuse Les actes vils tramés par son aïeul À l’encontre des populations congolaises Pourtant des massacres de masse il en a eu De toutes sortes, mains coupées, seins arrachés Corps mutilés, fouettés, Pour leurs apprendre à baisser l’échine Pour leur apprendre à obéir, se soumettre à l’autorité Des millions de congolais anonymes ont disparus De la surface de la terre, Servant de viandes putrides aux vers de terre Ils ne sont malheureusement pas, Les premiers esclavagistes génocidaires Avant les belges, il y a eu les romains, les grecs, Et bien d’autre Puis les arabes, les anglais, Les USA hier et aujourd’hui Les autorités belges s’inscrivent donc, Dans cette grande tradition d’assassins Léopold II, propriétaire du Congo, Ne s’est pas contenté de massacrés les congolais Sous son autorité et celui de son prédécesseur, Plusieurs massacres en Belgique on eut lieu À Seraing, Frameries, Charleroi, Louvain, Anvers À chaque fois que les ouvriers de Belgique, Ce mettaient en grève poussés par la faim L’état belges, leurs envoyaient l’armée Pour réprimé dans le sang, les cris de la faim Hurlés par les humains Sire, voilà des faits historiques Les mettrez-vous sur la table de négociations Lors de vos prochaines entrevues avec le président du Congo? Mais rassurez-vous vos chiens de garde Sont déjà à pied d’œuvre, pour noyés le poisson Ils détournent déjà l’attention du peuple Vers d’autres cieux, beaucoup plus lointains Ils ne connaissent rien de la Chine, Et encore moins des Ouighours Mais ils accusent, la chine allègrement, D’actes génocidaires Envers sa propre population Que c’est tragique, que cela est mesquin, que cela est bourgeois Venant d’un pays ou le génocide a été le fer de lance Pour l’accumulation du capital Au détriment du travail Au détriment de la population totale TOTO 30/06/20
Je crois que mon grand père étais à l'époque un militaire qui a refusé d'obéir aux ordres et de ce fait à été dégradé publiquement et mis à la porte de l'armée. Du moins c'est ce que ma mère racontais!
Magnifique
"C’est en réalité à contre-cœur et pour lâcher du lest que ces lois vont être accordées par le roi." Etre attentif à ce qu'on écrit: ce n'est pas le roi qui "accorde" des lois. Si le Parlement de droite vote telle loi, c'est qu'il n'a pas pu faire autrement!
Comme d'habitude, l'histoire est écrite par les vainqueurs espérons qu'enfin le PTB (dont nous sommes membres) puisse dicter la loi du peuple malgré la présence encore renforcée des troupes d'occupation US

Quasiment un an après le coup d’État, le candidat du parti de l’ex-président Evo Morales remporte très largement l’élection présidentielle. Retour sur une victoire populaire.

La caisse d’assurance pension Integrale va peut-être être liquidée. Que se passe-t-il ?

Naïma Amakran est permanente SETCa. Carine Rosteleur est Secrétaire régionale de la CGSP. Ces deux travailleuses de la santé ont un avis bien précis sur ce qu’il faut faire pour résister à cette deuxième vague. La députée du PTB et médecin généraliste Sofie Merckx leur a posé la question.

En septembre, la compagnie annonçait qu’une centaine d’emplois étaient menacés en Belgique. Par vidéoconférence, les syndicats viennent d’apprendre que ce chiffre est doublé...

Malgré des annonces de réinvestissement dans le rail belge, la Vivaldi ne rompt pas avec la logique européenne qui pousse

Le test positif du président américain agit comme un retour à la réalité. À moins d’un mois du scrutin, il est renvoyé à son bilan et à son incapacité – physique et politique – à le défendre.

« On a donné les meilleures années de notre vie à Wibra et maintenant on nous traite comme des chiens.

Le gouvernement fédéral veut lancer un projet pilote de libéralisation dans notre pays.

Omar Radi, un journaliste marocain emprisonné pour son travail de journaliste d’investigation, est accusé de « viol » et « espionnage ». Après Soulaiman Raissouni, poursuivi lui aussi pour « viol » au Maroc, c’est le second journaliste critique du pouvoir a être inquiété par la justice. Une manière de les faire taire ?