Quand Léopold II faisait tirer sur les ouvriers en Belgique

Thema's
Histoire

Ajouter un commentaire

Commentaires

Merci pour la documentation
Philippe I° Le roi Philippe exprime ses regrets Pour les événements qui se sont déroulé Dans le Congo colonisé aux temps des belges Que c’est agréable, bienveillant, civilisé Il parle naturellement de réconciliation Entende, de coopération, d’amitié nouvelle L’enfer serait ’il pavés de bonnes intentions Il dit qu’il faut examiner les faits, Sans animosités ou rancune Qu’il faut réétudier l’histoire, La mettre dans son conteste historique Bravo, Sire, bravo. À aucun moment il ne parle de génocide À aucun moment il n’exprime des excuses À aucun moment il n’accuse Les actes vils tramés par son aïeul À l’encontre des populations congolaises Pourtant des massacres de masse il en a eu De toutes sortes, mains coupées, seins arrachés Corps mutilés, fouettés, Pour leurs apprendre à baisser l’échine Pour leur apprendre à obéir, se soumettre à l’autorité Des millions de congolais anonymes ont disparus De la surface de la terre, Servant de viandes putrides aux vers de terre Ils ne sont malheureusement pas, Les premiers esclavagistes génocidaires Avant les belges, il y a eu les romains, les grecs, Et bien d’autre Puis les arabes, les anglais, Les USA hier et aujourd’hui Les autorités belges s’inscrivent donc, Dans cette grande tradition d’assassins Léopold II, propriétaire du Congo, Ne s’est pas contenté de massacrés les congolais Sous son autorité et celui de son prédécesseur, Plusieurs massacres en Belgique on eut lieu À Seraing, Frameries, Charleroi, Louvain, Anvers À chaque fois que les ouvriers de Belgique, Ce mettaient en grève poussés par la faim L’état belges, leurs envoyaient l’armée Pour réprimé dans le sang, les cris de la faim Hurlés par les humains Sire, voilà des faits historiques Les mettrez-vous sur la table de négociations Lors de vos prochaines entrevues avec le président du Congo? Mais rassurez-vous vos chiens de garde Sont déjà à pied d’œuvre, pour noyés le poisson Ils détournent déjà l’attention du peuple Vers d’autres cieux, beaucoup plus lointains Ils ne connaissent rien de la Chine, Et encore moins des Ouighours Mais ils accusent, la chine allègrement, D’actes génocidaires Envers sa propre population Que c’est tragique, que cela est mesquin, que cela est bourgeois Venant d’un pays ou le génocide a été le fer de lance Pour l’accumulation du capital Au détriment du travail Au détriment de la population totale TOTO 30/06/20
Je crois que mon grand père étais à l'époque un militaire qui a refusé d'obéir aux ordres et de ce fait à été dégradé publiquement et mis à la porte de l'armée. Du moins c'est ce que ma mère racontais!
Magnifique

Le printemps 2020 a été anormalement chaud et sec dans notre pays.

Alors que la direction du groupe Nissan-Renault annonçait en mai dernier la fermeture de son usine barcelonaise, un accord

Trois spéculateurs ont réalisé un véritable hold-up financier sur le dos de 1 400 travailleuses. Aujourd’hui, ces trois spéculateurs sont millionnaires. Les 1 400 travailleuses, elles, n’ont plus d’emploi. Retour sur les dessous d’une escroquerie qui ne doit pas rester impunie.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. La crise du coronavirus rendrait nécessaire l’imposition de sanctions répressibes. À Anvers, un couvre-feu a été installé. La mesure pourrait être aussi mise en place à Bruxelles ou Liège si l’épidémie devait s’intensifier. Karin Verelst, chercheuse à la VUB, a cependant des sérieuses critiques. Selon elle, des mesures telles que le couvre-feu créent un précédent qui pourrait mettre en péril nos droits fondamentaux. Entretien.

De puissantes explosions ont eu lieu dans la zone portuaire de Beyrouth (capitale du Liban), dévastant de nombreux bâtimen

Le 31 juillet dernier, la nouvelle tant redoutée tombe : Brantano est déclaré en faillite par sa maison-mère, FNG. Le lendemain, tous les magasins restent fermés, à l’initiative des travailleuses et de leurs organisations syndicales. Ce mardi, un rassemblement avait lieu dans la région namuroise. Reportage auprès de ces travailleuses pour qui cette faillite est tout sauf inévitable.

Neuf années après la guerre en Libye, menée par les pays de l’OTAN avec la participation de l’armée belge, la situation da

Août 2019, Mehdi Bouda (17 ans) est tué par une voiture de police.

« Lundi 27 juillet 2020, un message arrive : Pablo Demoor, ancien travailleur et délégué chez Volkswagen (VW), n’est plus. Pablo a été l’un des premiers syndicalistes ouvriers qui a aidé à construire le PTB à Bruxelles », explique Riet Dhont, ex-présidente bruxelloise du parti de gauche qui a lutté de nombreuses années avec lui, à VW et ailleurs. Plusieurs membres du parti lui rendent hommage.

Le 30 juin, le roi Philippe a reçu une lettre de Juliana Lumumba, signée au nom de la famille Lumumba.