Que nous apprend l’expérience de la Chine dans la lutte contre le coronavirus ?

Ajouter un commentaire

Commentaires

A quand une réelle politique de prise en charge de la coronacrise d’un point de vue prévention, protection et gestion des moyens financiers et humains en Belgique ? Comment faire pression sur nos politiciens ?
il est important que Madame Maggy Deblock lise ce texte avec beaucoup d'attention ainsi que tous nos ministres et responsables du pays, et qu'il soit également diffusé dans tout le monde médical.
Il semble évident qu'introduire une logique de profit, managériale, dans le secteur de la Santé Publique ça va conduire à plus de paperasserie, de p'tits chefs et à moins d'initiatives, de motivation et finalement de soins. Nous en payons le prix quotidiennement mais encore plus dans une période de pandémie, hélas. Chapeau bas pour ces travailleurs qui se dévouent énormément au service de tous.
c'est important de montrer l'expérience de l'organisation colletive chinoise pour maitriser la pandémie du coronavirus. mais il faudrait aussi expliquer comment Singapour, Japon, Corée du Sud y sont également parvenus, alors que ce sont des Etats purement capitalistes?
Bravo pour cet article. Le vrai problème des "occidentaux" est la privatisation rampante ou totale des oins de santé.

Quasiment un an après le coup d’État, le candidat du parti de l’ex-président Evo Morales remporte très largement l’élection présidentielle. Retour sur une victoire populaire.

La caisse d’assurance pension Integrale va peut-être être liquidée. Que se passe-t-il ?

Naïma Amakran est permanente SETCa. Carine Rosteleur est Secrétaire régionale de la CGSP. Ces deux travailleuses de la santé ont un avis bien précis sur ce qu’il faut faire pour résister à cette deuxième vague. La députée du PTB et médecin généraliste Sofie Merckx leur a posé la question.

En septembre, la compagnie annonçait qu’une centaine d’emplois étaient menacés en Belgique. Par vidéoconférence, les syndicats viennent d’apprendre que ce chiffre est doublé...

Malgré des annonces de réinvestissement dans le rail belge, la Vivaldi ne rompt pas avec la logique européenne qui pousse

Le test positif du président américain agit comme un retour à la réalité. À moins d’un mois du scrutin, il est renvoyé à son bilan et à son incapacité – physique et politique – à le défendre.

« On a donné les meilleures années de notre vie à Wibra et maintenant on nous traite comme des chiens.

Le gouvernement fédéral veut lancer un projet pilote de libéralisation dans notre pays.

Omar Radi, un journaliste marocain emprisonné pour son travail de journaliste d’investigation, est accusé de « viol » et « espionnage ». Après Soulaiman Raissouni, poursuivi lui aussi pour « viol » au Maroc, c’est le second journaliste critique du pouvoir a être inquiété par la justice. Une manière de les faire taire ?