Reprise du procès de Julian Assange : lanceurs d’alerte en danger

En 2010 déjà, des mobilisations avaient lieu aux États-Unis pour demander la libération de Julien Assange et une meilleure protection des lanceurs d’alerte. (Photo Flickr)
En 2010 déjà, des mobilisations avaient lieu aux États-Unis pour demander la libération de Julien Assange et une meilleure protection des lanceurs d’alerte. (Photo Flickr)

Ajouter un commentaire

Commentaires

La défense de Julian Assange nous incombe à tous qui en tant que citoyens avons le droit, qui est aussi un besoin, d'être informés. La poursuite de Julian Assange a aussi pour but d'intimider tous les journalistes pour qu'ils limitent le champ de leurs investigations. S'ils réussissent plus aucun journaliste ne pourra travailler librement et correctement. C'est pour cela que nous réagissons. Le public connaît peu ou mal Julian Assange, les médias en parlent peu et lorsqu'ils en ont parlé, c'était pour détourner de la vraie question celle du droit à l'information et pour s'acharner à rendre la personne d'Assange peu sympathique au public. C'est pour faire comprendre l'importance du cas de Julian Assange que dans le monde des groupes de soutien se sont constitués. En Belgique, il y a le comité Free.Assange.Belgium qui organise depuis avril 2019 des rassemblements pour aller à la rencontre des passants, discuter et convaincre que le cas d'Assange nous concerne bel et bien. Le 7 septembre à 17h nous serons devant l'ambassade du Royaume-Uni dont la justice depuis plus d'un an se montre inféodée aux Etats Unis et se moque des procédures. Cet aspect d'une justice non indépendante et influençable a aussi de quoi interpeller. Fightforinfo@protonmail.com
Je suis sensible, solidaire et soutenante à Julian Assange qui mérite notre clairvoyance citoyenne !
LA FRANCE DOIT L'ACCUEILLIR On prétend (car c'est pas sûr du tout) être le pays des Droits de l'Homme Alors, montrons le immédiatement en lui offrant l'asile. Ca mecontentera le pouvoir US, on s"en fout car on est une Nation Libre a moins Qu'on ne doive renvoyer l'ascenseur aux Financiers, Labos, et autres ennemis de la France, qui nous ont mis en place. Aux Actes, donc, fin du bla-bla pour ne rien dire et nous enfumer

« Vous préférez renoncer à votre prime de fin d’année ou à votre emploi ? » C’est, en substance, la question posée par la direction de Galler à ses 170 travailleurs. Une pression illégale durant une période difficile pour des travailleurs qui ont déjà du mal à boucler les fins de mois...

Dans la lutte contre le coronavirus, les personnes travaillant dans le secteur des soins ont une mission difficile.

Les travailleurs mis en quarantaine perdent une partie importante de leurs revenus.

Dans son essai Plaidoyer pour une rénovation politique (publié par le think tank de droite Itinera), Christophe C

Les petites cartes sur le comptoir de la réception offrent une image de désolation. Sur la semaine et demie qui vient de s’écouler, nous avons dû dire adieu à 8 patients de notre maison médicale à Hoboken (Anvers). Des mots de consolation et nos sincères condoléances signés par tous les membres de l’équipe attendent d’être transmis aux familles touchées.

Donald Trump se présente volontiers comme le défenseur des travailleurs, comme un homme qui se dresse face à l’establishment et rompt avec les interventions guerrières américaines dans le monde. Vraiment ?

Le nouveau gouvernement le crie haut et fort : la lutte contre la violence à l'égard des femmes sera une priorité. Alors que la crise sanitaire bat son plein à nouveau, un autre danger pointe à l’horizon. En effet, derrière la pandémie se cache une autre crise, moins visible, celle de la violence domestique envers les femmes et les enfants.

La nuit du 17 mai 2018, sur une autoroute du Hainaut, un enfant a été tué d’une balle dans la tête, tirée par la police. Elle s’appelait Mawda Shawri et elle avait deux ans. Le procès s’ouvre le 23 novembre 2020, mais de nombreuses zones d’ombres persistent. Le combat pour la vérité et la justice n’a jamais cessé.

Interparking est un des plus gros gestionnaires de parkings privés.

Joe Biden a remporté les élections en formant une large coalition anti-Trump, ralliant des profils très variés, allant de quelques républicains modérés à des militants syndicaux et antiracistes. C'est une victoire importante sur Trump, le président qui a passé ses quatre années au pouvoir à enrichir ses amis milliardaires, à inciter au racisme et à diviser profondément le peuple américain. Mais quelle politique Biden va-t-il mener ?