Sans droit de grève, il n’y a plus de démocratie

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet

Ajouter un commentaire

Commentaires

Pour moi, le droit de grève est un droit vital pour le travailleur. Si ce droit venait à être restreint voire supprime, on va droit vers une exploitation grandissante du travailleur. La grève est un moyen de défense qui doit rester légitime. Elle garde toute sa crédibilité en se déroulant avec des préavis, exempt de tout débordement, et non dans la prolongation d'un week-end ! Ôter ce droit est un total déni de la démocratie.

Bernie Sanders met fin à sa campagne présidentielle mais continue le combat.

Interview avec Emel Kaplaner, accueillante et responsable de la maison médicale la Clé à Schaerbeek.

Afin de mieux comprendre la situation en République démocratique du Congo (RDC), nous avons interrogé l’un des responsable

En Allemagne et en Autriche, les syndicats se battent depuis plusieurs semaines pour une hausse des indemnités de chômage

Tous les travailleurs sont durement touchés par la crise du coronavirus. Certains ont perdu leur emploi.

Fin mars, le gouvernement fédéral a conclu un accord avec le secteur bancaire.

Les infirmiers et infirmières de Médecine pour le peuple à Zelzate sont aujourd'hui investis d’une importante mission soci

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

La semaine passée, les services de renseignements italiens lançaient l’alerte : le sud du pays risquerait une « 

Yuksel Kalaz est conseiller communal PTB à Gand et délégué CSC chez Ivago, intercommunale locale de gestion des déchets.