SNCB : la direction propose l'emploi minimum pour un service minimum

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet

Ajouter un commentaire

Commentaires

Avec des mesures pareille, ils vaut mieux chercher un emploi dans le secteur privé et ils n'ont qu'à faire rouler leurs trains avec des marionnettes ça leurs coûtera encore moins cher que d'embaucher du personnel !
Depuis les années 80 les politiques n'ont fait que rabotter le personnel et les budgets de la SNCB , et bien sûr avec un impact sur le service à la clientèle ; retard des trains ,prix plus élevé ex....... Est les politiques actuel veulent faire croire, que c'est en gros la faute du personnel si ça ne fonctionne plus correctement ! Mais la faute est à attribué à les politiques passée et surtout maintenant aux gouvernement de droite MR NVA qui lui amplifie le problème dans un but bien précis "la privatisation" En montrant à l'opinion publique que la SNCB ne vas pas trop bien et qu'il serait nécessaire de tout simplement la réformer, dans le but de la privatisé !!! En Angleterre les chemin de fer est privatisé et c'est un fiasco aussi bien pour le personnel que pour les usagers !! Le camarade du PTB avez mis un article sur le chemin de fer anglais ! Alors messieurs, dame la clientèle ne vous laissez pas berner part les beau discours de cette coalitions suédoise

Ces derniers mois, des centaines de milliers de travailleurs ont connu des conditions de travail inédites. Des situations dans lesquelles leurs syndicats ont conclu de nouveaux accords afin de faire respecter la sécurité au travail. Des représentants du personnel de quatre secteurs racontent.

Suite à la pandémie de coronavirus, le gouvernement brésilien a décidé de renouveler les permis de travail de 150 médecins cubains lundi dernier. Ceux-ci étaient restés dans le pays, notamment en raison de liens familiaux, après que La Havane ait rapatrié un grand nombre de médecins en 2018 en raison des menaces du président fasciste brésilien, Jair Bolsonaro, à leur égard.

En août 2005, Katrina détruit une partie de la Louisiane et de la Nouvelle Orléans. En 2008, la crise financière éclate. Depuis quelques mois, un virus tue des dizaines de milliers de personnes partout dans le monde... Le point commun entre ces événements ? Ils peuvent être utilisés par la droite pour casser notre protection sociale. Mais ils peuvent aussi être utilisés par la gauche pour la renforcer... Explications de la journaliste canadienne Naomi Klein.

L’Assemblée générale de l’OMS s’est ouverte sous haute tension lundi.

Les enquêtes internationales ont montré que la Fédération Wallonie-Bruxelles détient, en temps normal, le record des inégalités scolaires des pays industrialisés. En Belgique francophone, les enfants de familles populaires réussissent beaucoup moins bien à l’école que les autres. Le confinement n’a évidemment rien arrangé à l’histoire, mais ce n’est pas une fatalité : il est possible de combattre le virus et les inégalités.

« Sire, taxons les pauvres, ils sont plus nombreux. » Cette phrase attribuée à Colbert, le ministre des Finances de Louis XIV, semble aujourd’hui encore inspirer de nombreux politiciens en Belgique. Pour éviter de faire payer les plus riches, certains sortent des arguments aussi creux qu’infondés.

300 parlementaires du monde entier ont envoyé ce mercredi 13 mai 2020 une lettre au FMI et à la Banque mondiale pour l’ann

Le virologue Marc Van Ranst incarne la lutte actuelle contre le coronavirus. Sa parole a du poids.

En France aussi, le gouvernement libéral entend utiliser la crise actuelle pour faire payer les travailleurs et préserver