SNCB : la ministre Galant veut-elle faire dérailler les trains ?

Ajouter un commentaire

Commentaires

"La ministre Galant peut encore arrêter la grève" : La Ministre GALANT a une responsabilité INDENIABLE dans la dégradation profonde des relations sociales Syndicats vs Direction à la SNCB ...
Je voudrais participer à votre action , je suis délégué cgsp enseignement . Merci de de me donner des précisions amitiés Thierry
Je suis délégué CGSP. ens. je serai dans vos piquets. Le but de ce gouvernement ultra libéral est de libéraliser les services publiques et de diaboliser les syndicats au profit du patronat et des actionnaires au détriment de ceux qui engendre la richesse, c-à-d; le travailleur. Unissons-nous, tous secteurs confondus. c'est le seul moyen de faire entendre nos voix. La révolution contre la droite!
Galant fait ce que ses "maîtres" lui demandent. Elle est payée pour ça ... Elle ou une autre, ce serait bonnet blanc ou blanc bonnet... Il y a une programme de privatisation des services publics à l'échelle européenne ... Galant doit préparer cette transition imminente. Je comprends l'action des cheminots, et dans la mesure du possible, j'espère pouvoir aller les soutenir à un piquet ... Toutefois, même si je ne connais pas le degré de faisabilité d'une telle opération, ne serait-il pas préférable que les syndicats du cheminot lancent des actions "tarif zéro" ? On sait déjà comment ces actions vont être traitées médiatiquement : il ne sera pas difficile d'interviewer des mécontents qui se sentent injustement pénalisés par ces grèves...

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

« Tous les soirs à huit heures, j'applaudirai aussi pour toi » - In memoriam Dirk Van Duppen.

Le 30 mars 2020, l'Inde comptait 1 251 de contaminations confirmées du coronavirus.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

Le virus COVID-19 virus se répand à la vitesse de l’éclair et touche également Gaza et les territoires palestiniens.

Les accueils des maisons médicales sont très sollicités en cette période de crise sanitaire.

Deuxième contribution de la médecin urgentiste Nathalie Eggermont. Un service de nuit aux urgences. On n’a aucune certitude, sur la façon dont la crise va évoluer. On continue à se battre. Et on relâche un peu la pression, avec les collègues. On râle ensemble sur la pénurie de matériel, et les choix politiques consternants.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.