« Taxer les pauvres, ils sont plus nombreux » ? 3 000 fois Non !

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Le gros du problème est que depuis ce fameux gouvernement de droite , c'est en général dans la poche des plus faibles qu'on vas chercher l'argent !!! Alors que les multinationales, eux font de plus en plus de bénéfice et l'État leurs fait encore des cadeaux ! C'est absurde, car personnellement tout le monde devrait participer à la solidarité, mais avec les moyens que l'on dispose ça serait la une plus grande justice !!!!
ce gouvernement mr (voir galant à jurbise)qui lorsque j'y habitais avec mon ex femme et mes trois enfants , au chômage tous les deux , mon ex femme était troisième inscrite dans les titres services, dont madame galant était présidente jusqu'il y a peu , a refusé aux clients dont mon ex travaillait "au noir " faute de refus de madame galant , les gens qui la prenaient on eu le refus de l'engager à l'époque malgré son inscription en troisième position (vieille affaire d'un dramatique accident dont un enfant était dcd et dont son père avait fichu la lettre de mon ex épouse expliquant la dangerosité de la conductrice du car scolaire de l'époque et dont son père avait dit lors du conseil que mon ex était une conasse)le malheur est arrivé , et mon ex voulant témoigner madame galant lui avait tjrs mis des bâtons dans les roues(on luttaient pour nourrir nos trois enfants)puis un examen agent administratif, pareil;mon ex avait réussit les écrits; puis les oraux avec félicitations du jury, ben sous ses directives , ses points oraux ont été changés(pas de preuves)voir aussi les articles sur ministre michel,père louis michel sur forum réalisance détournement de plus de 300millions d'euros en 2006 et jacqueline article sud presse(2006) sur plus de 100.000 EUROS sur le sport que le premier échevin n'a jamais vu la couleur. CES mr et NVA pas très catho et pire soutire le peu de revenus(misère totale sous les 2000euros)obligés les à vivre ave 800;1000,1500,1999euros et tout à payer:loyer;taxes;entretien voiture, taxes diverses y compris auto;carburant et tout de a à z , fini jetons de présences pour inventer des conneries , le peuple belge en a marre de ses avaloirs , menteurs. CHEZ LES TRANSPORTEURS (ex michel à houdeng)et bien d'autres prennent des étrangers(il les paye une somme dérisoire)et quand ils prennent leurs congés appellent les belges au chômage, on ne veux plus être des bouches trous, noir c'est noir , et mieux on est plus des ramasses merdes. Bref faut faire tomber ces hypocrites , même les travailleurs viennent de perdre 150euros par mois(électricité 21% , plus 8%ce mois ci ,plus eau qui double,triple par palier, il faut les envoyer à l'école , car nous les pions de ses pilleurs savons encore compter. VIVE LE PTB
Colbert n'a jamais dit cela , il s'agit d'un extrait d'une pièce appelé le diable rouge, dialogue de pure fiction entre mazarin et colbert . Citation qui serait un pure hoax par contre il a dit :"L'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris" ainsi que un certain J.Caillau,en 1907, alors ministre des Finances de Clémenceau, lâcha cette petite perle : « Faîtes payer les pauvres ! Bien sûr, les riches ont la capacité de supporter des impôts bien plus lourds, mais les pauvres sont tellement plus nombreux ». Un constat d’une logique absolument implacable
Depuis le 12 février, la production d’autobus et de camions est à l’arrêt à l’entreprise Van Hool, à Lierre. Si la très riche famille propriétaire de l’usine continue d’engranger de gigantesques bénéfices, les travailleurs ont vu leur pouvoir d’achat diminuer. Quand un département a arraché une augmentation d’un euro l’heure, c’est donc l’ensemble de l’usine qui s’est mise à l’arrêt afin d’étendre la mesure à tous les autres secteurs.

Chaque jour, elles sont plusieurs milliers à nettoyer, repasser, récurer. Et pourtant, elles sont quasiment invisibles. Qui ? Les aides-ménagères des titres service, deuxième plus grand secteur salarié de Belgique. Les réalisatrices Gaëlle Hardy et Agnès Lejeune ont choisi de leur donner la parole à travers le documentaire
Au bonheur des dames ?.

L’organisation féministe Femma met sa proposition en pratique en expérimentant la semaine de travail de 30 heures. Pour Ilse De Vooght, de Femma, « la valeur ajoutée du projet doit d’abord se ressentir dans la qualité de vie des gens et non par exemple dans une plus grande productivité du travail ».

En ce jour de grève générale, jeunes en lutte pour le climat et syndicalistes se sont retrouvés sur les piquets de grève. Pour le délégué syndical Tom Joosen, les deux mouvements ont en réalité le même ennemi et sont loin d'être opposés comme certains politiciens le prétendent. Reportage partout en Belgique.

L'organisation patronale FEB souhaite prolonger d'au moins 10 ans la durée de vie de deux centrales nucléaires. La N-VA défend également cette idée. Pourtant, l'énergie nucléaire n'est pas sûre, pas durable et beaucoup trop coûteuse.

« Sign for my Future » se veut la plus grande campagne pour le climat jamais menée en Belgique. Via une pétition, des chefs d'entreprise, médias et associations demandent une ambitieuse politique climatique. Mais la présence de certaine multinationales dans cette initiative soulève des questions. De grandes entreprises polluantes comme BNP Paribas Fortis, Unilever ou EDF Luminus ont-elles réellement leur place dans une campagne pour le climat ?

Le sort du Venezuela fait depuis plusieurs jours l'objet d'un gigantesque bras de fer entre grandes (et moins grandes) puissances du monde entier. Pour tenter d'y voir clair, Solidaire reprend ci-dessous quelques articles des journaux L'Humanité et Unsere Zeit qui décrivent et analysent les enjeux de la crise en cours.

Solidaire apporte tout son soutien à son partenaire L'humanité. Le titre le plus connu de la presse française de gauche fait face à des difficultés qui menacent son existence.

Des milliers de jeunes qui descendent dans la rue depuis 3 semaines pour exiger un plan ambitieux pour le climat d'un côté. Moins d'un train sur 2 à l'heure en 2018, de l'autre côté. Difficile de mieux symboliser le mépris du gouvernement pour les revendications légitimes du jeune mouvement climatique. 

Des gilets jaunes se plaignent des revenus trop élevés des mandataires publics. Ils ont raison. Ils oublient que les plus riches ne sont pas les responsables politiques, mais ceux qui souvent les commandent, les dirigeants et actionnaires des grandes entreprises. On peut en avoir un aperçu édifiant avec l’enquête menée par la Justice japonaise à l’encontre de l’un d’entre eux, Carlos Ghosn.