« Taxer les pauvres, ils sont plus nombreux » ? 3 000 fois Non !

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet

Ajouter un commentaire

Commentaires

Le gros du problème est que depuis ce fameux gouvernement de droite , c'est en général dans la poche des plus faibles qu'on vas chercher l'argent !!! Alors que les multinationales, eux font de plus en plus de bénéfice et l'État leurs fait encore des cadeaux ! C'est absurde, car personnellement tout le monde devrait participer à la solidarité, mais avec les moyens que l'on dispose ça serait la une plus grande justice !!!!
ce gouvernement mr (voir galant à jurbise)qui lorsque j'y habitais avec mon ex femme et mes trois enfants , au chômage tous les deux , mon ex femme était troisième inscrite dans les titres services, dont madame galant était présidente jusqu'il y a peu , a refusé aux clients dont mon ex travaillait "au noir " faute de refus de madame galant , les gens qui la prenaient on eu le refus de l'engager à l'époque malgré son inscription en troisième position (vieille affaire d'un dramatique accident dont un enfant était dcd et dont son père avait fichu la lettre de mon ex épouse expliquant la dangerosité de la conductrice du car scolaire de l'époque et dont son père avait dit lors du conseil que mon ex était une conasse)le malheur est arrivé , et mon ex voulant témoigner madame galant lui avait tjrs mis des bâtons dans les roues(on luttaient pour nourrir nos trois enfants)puis un examen agent administratif, pareil;mon ex avait réussit les écrits; puis les oraux avec félicitations du jury, ben sous ses directives , ses points oraux ont été changés(pas de preuves)voir aussi les articles sur ministre michel,père louis michel sur forum réalisance détournement de plus de 300millions d'euros en 2006 et jacqueline article sud presse(2006) sur plus de 100.000 EUROS sur le sport que le premier échevin n'a jamais vu la couleur. CES mr et NVA pas très catho et pire soutire le peu de revenus(misère totale sous les 2000euros)obligés les à vivre ave 800;1000,1500,1999euros et tout à payer:loyer;taxes;entretien voiture, taxes diverses y compris auto;carburant et tout de a à z , fini jetons de présences pour inventer des conneries , le peuple belge en a marre de ses avaloirs , menteurs. CHEZ LES TRANSPORTEURS (ex michel à houdeng)et bien d'autres prennent des étrangers(il les paye une somme dérisoire)et quand ils prennent leurs congés appellent les belges au chômage, on ne veux plus être des bouches trous, noir c'est noir , et mieux on est plus des ramasses merdes. Bref faut faire tomber ces hypocrites , même les travailleurs viennent de perdre 150euros par mois(électricité 21% , plus 8%ce mois ci ,plus eau qui double,triple par palier, il faut les envoyer à l'école , car nous les pions de ses pilleurs savons encore compter. VIVE LE PTB
Colbert n'a jamais dit cela , il s'agit d'un extrait d'une pièce appelé le diable rouge, dialogue de pure fiction entre mazarin et colbert . Citation qui serait un pure hoax par contre il a dit :"L'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris" ainsi que un certain J.Caillau,en 1907, alors ministre des Finances de Clémenceau, lâcha cette petite perle : « Faîtes payer les pauvres ! Bien sûr, les riches ont la capacité de supporter des impôts bien plus lourds, mais les pauvres sont tellement plus nombreux ». Un constat d’une logique absolument implacable

Manuela Cadelli est juge à Namur et administratrice de l’Association syndicale des magistrats. Il y a quelques mois, elle est venue à ManiFiesta pour parler de son livre « Radicaliser la Justice ». Une venue qui a marqué l’auditoire, dans lequel se trouvait Morgane De Meur, juriste.

Le cordon sanitaire contre les néonationalistes (AfD) a sauté à Erfurt. Soutenu par la CDU, un dirigeant libéral, Thomas Kemmerich, évince par la grâce de l’AfD le ministre-président de gauche avant d’être contraint à la démission.

En raison d'un problème informatique, le caucus démocrate dans l'état américain de l'Iowa s'est terminé en fiasco.

« La culture est la première chose qu’il faut sauver », a déclaré Fidel Castro lorsque Cuba subissait une grave crise économique au début des années 1990. Si l’île socialiste est réputée pour ses soins de santé et son système d’éducation, un aspect moins connu est sa politique culturelle. Rencontre avec Abel Prieto, ancien ministre de la Culture à Cuba.

Le renforcement de notre sécurité sociale était l’objet de la manifestation organisée par la FGTB ce mardi 28 novembre à Bruxelles. Manifestation qui a rassemblé 20 000 personnes. Pourquoi défendre, et renforcer, la « Sécu » ? Solidaire a posé la question aux participants.

Il y a 75 ans, le camp d’Auschwitz est libéré par l’Armée rouge. Retour sur le 27 janvier 1945, et ce que les soldats soviétiques découvrent avec horreur.

« Beaucoup de femmes vivent des relations insatisfaisantes. Et si elles ne peuvent pas quitter leur partenaire parce qu’elles en ont besoin pour boucler leurs fins de mois, c’est une situation qui n’est agréable pour personne. » Dans son dernier ouvrage, Why Women Have Better Sex Under Socialism, Kristen Ghodsee explique les acquis sociaux dont bénéficiaient les femmes des pays socialistes d’Europe de l’Est : de l’égalité sur le marché du travail aux crèches gratuites, en passant par des campagnes publiques encourageant les hommes à participer aux travaux ménagers.

Le 14 juin 2019, 500 000 femmes et hommes descendaient dans les rues suisses pour défendre l’égalité des femmes et des hommes. Retour sur le plus grand mouvement social qu’ait connu ce pays depuis 1918.

Les chiffres sur la ponctualité des trains et le nombre d’usagers du rail semblent très positifs à première vue. La SNCB a transporté 253 millions de voyageurs et la ponctualité s’est améliorée, le nombre de trains à l’heure passant de 87,2 % en 2018 à 90,4 % en 2019. Toutefois, ces chiffres masquent beaucoup de choses. En effet, de nombreux trains sont encore en retard, et le rail subit un manque criant d’investissements.

Le procès contre la multinationale de livraison de repas a débuté ce lundi. La question du statut et de la relation de travail entre les coursiers et Deliveroo sont au cœur des débats. L’issue du procès pourrait avoir des conséquences significatives sur le modèle économique de l’entreprise et des grandes multinationales de plateformes en général.