Tine Verelst a choisi de mourir dans la dignité: « J’ai eu une belle vie. Je ne regrette rien »

Tine Verelst. (Photo Solidaire, han Soete)
Tine Verelst. (Photo Solidaire, han Soete)
 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Pour tous les indépendants, le FEDERAL qui promettait de mettre les indépendants au même pied d'égalité que les autres travailleurs, depuis le 1er janvier 2017, le législateur a prévu une modifications des montants de certaines pensions minimum garanties dans le régime des salariés et indépendants : c'est à dire qu'ils viennent de baisser de 22.09 euros une pension de retraite de 279.04 euros et oui pour un indépendant hélas les 04 centimes comptent aussi.... COMMENT LAISSE T ON FAIRE CA, on parle de kazak et on ment même sur le futur des pensions et de nos pensionnés partout du privé ..... on n'entend rien nulle part on reçoit juste un courrier et zou.... moins 22.09 euros HONTE

Les accueils des maisons médicales sont très sollicités en cette période de crise sanitaire.

Deuxième contribution de la médecin urgentiste Nathalie Eggermont. Un service de nuit aux urgences. On n’a aucune certitude, sur la façon dont la crise va évoluer. On continue à se battre. Et on relâche un peu la pression, avec les collègues. On râle ensemble sur la pénurie de matériel, et les choix politiques consternants.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

15 000 ouvriers de l'usine SEAT de Barcelone ont décidé de réorienter leur usine.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

À quelques heures du vote des pouvoirs spéciaux en Belgique, le vote de sa grande sœur en France (loi sur « l’état d’

« Je m’engage à ne prendre que des décisions pour affronter la crise » a déclaré la première ministre Sophie Wilmes.

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé samedi l’arrêt des entreprises non essentielles.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

Malgré le confinement et les risques liés au coronavirus, des héroïnes travaillent à travers les couloirs des maisons de r