#TTIPLeaks: La commissaire européenne Malmström a-t-elle menti ?

Ajouter un commentaire

Commentaires

Qu avez vous fait de nos idéaux européens
Cecilia Malmström n'est pas la seule impliquée dans ce traité destructeur... Il n'y a pas de secret pour ceux ne n'ont pas voulu cette Europe qui n'est que mensonges ! Ceux qui ne voient pas clair, ou qui se refusent de voir clair, se laissent berner pas l'Aura de cette Amérique qui ne pensent qu'à "dévorer" l'Europe de tous ses avoirs et de tout son savoir-faire de production labellisé. Ce traité est un "attentat" contre le commerce européen ! Si ce traité vient à être signé, et Dieu sait qu'il est très cher aux yeux d'Angela Merkel (pilier de cette Europe ultralibérale et dont la domination ne risque pas d'être entravée, au vu des "pantins" qui gouvernent chaque pays qui sont sous la tutelle européenne). Et oui Madame Merkel, le peuple en a marre que vous cherchiez constamment à lui faire avaler des couleuvres ! Il n'est nullement question de simples échanges commerciaux, mais de permettre aux USA de s’approprier les appellations propres de produits régionaux, nationaux pour concurrencer, voire anéantir le marché des produits d'origine. Madame Merkel, accepterez-vous que le peuple allemand se ruent sur les produits "falsifiés" made in USA plutôt que sur vos bons produits régionaux, et donner le dernier coup de massue qui réduira à néant vos "fantasmes" européens et ultralibéraux mais surtout la fin de votre domination ? L'Amérique est le loup et l'Europe la chèvre. Je vous laisse deviner qui mangera l'autre ! Voilà, cher PTB. J'espère que vous pourrez réunir autour de votre pleine lucidité, tous les alliés nécessaires pour que ce traité soit mis au bûcher et brûler pour qu'il ne puisse renaître de ces cendres !
Camarade c'est traité ne font que fructifier les multinationales capitaliste américaine aux détriment des travailleurs et même des états signataire ! Une véritable dictature les multinationales pourront saisir un tribunal pour attaqué les états signataire pour entrave commercial ! À qui cela profite !? C'est le monde a l'envers les multinationales qui vont Régnier en maître absolu sur les états !!!! Ils est plus que temps que les peuples bouge !! Car comme le fameux ttip et le Ceta sont de la même famille , cela sort une odeur nauséabonde !!!
Bravo. Vous êtes devenu ma source d'infos la plus crédible. Transparente, lucide, sans compromis, humaine, ....et de plus vous proposez de vraies alternatives à ce monde fou...qui se meurt. Vous ne lâchez rien et avez bien raison...car, malheureusement, l'héritage de ces dernières décennies est et sera longtemps encore dramatique à porter, difficile à contrecarrer et surtout redresser...mais c'est plein d'espoirs (surtout fous) que je vous porte mon inconditionnel soutien. Merci à vous d'exister !
Un article va dans le même sens : "En effet, les détails des négociations sont absolument accablants : où l’on voit que l’Union Européenne semble prête à céder sur tout ou presque, les Etats-Unis, a contrario, restant droit dans leurs bottes : refus de la protection des données personnelles, non ouverture des marchés publics (quand les pays européens les ouvrent jusqu’à l’absurde), soutien aux tribunaux d’arbitrage, absence de protection de nos AOS, les Etats-Unis piratant les beaux noms de Chablis ou Champagne, affaiblissement des protections normatives, proposition de participation d’experts étasuniens au Comité Européen de Normalisation (! !!), élimination des droits de douane, refus de l’exclusion des services audiovisuels, ou libéralisation des services publics. Bref, partout, Washington mène la danse et Bruxelles abdique. Et dire que depuis des décennies, on nous dit qu’avec l’UE, l’union fait la force ! Encore une fois, les faits démontent les mensonges des partisans de ce monstre institutionnel. L’UE, ce n’est pas la force, c’est la soumission au marché-roi, aux multinationales et aux Etats-Unis, qui soutiennent ce traité funeste, ce vrai danger pour notre démocratie, notre santé et notre mode de vie. Jamais l’UE n’a démontré qu’elle apporte une quelconque valeur ajoutée aux citoyens des pays qui la composent. En fait, c’est un outil pour corseter volontairement nos démocraties qui abdiquent face aux intérêts d’une infime minorité. Et il ne faut pas croire qu’un jour pourra sortir de l’UE autre chose car cela fait des décennies qu’une certaine gauche entretient le mythe d’une Europe protectrice qui n’est qu’un lointain rêve." Laurent Herblay

La décision des États-Unis de ne plus considérer les colonies israéliennes en Cisjordanie comme illégales montre la continuité de la politique vis à vis de la Palestine sous le gouvernement Trump. Le PTB condamne cette nouvelle preuve du mépris des États-Unis pour le droit international et a déposé une résolution pour que la Belgique sanctionne la politique coloniale d’Israël.

Vingt personnes sont mortes depuis la démission d’Evo Morales. Jeanine Añez, qui s’est proclamée chef d’État, invite l’armée à réprimer.

Début octobre, le Chili a vu apparaître un grand mouvement de protestation déclenché par l'augmentation des prix des transports publics dans la capitale Santiago. Le 28 octobre, les autorités ont dû s'incliner devant l'ampleur des manifestations et ont annulé cette augmentation. Mais ce n'est pas la seule conséquence du mouvement.

Pour Anne-Emmanuelle Bourgaux, constitutionnaliste passionnée et passionnante, le suffrage universel est une avancée fonda

Un an. Cela fait un an que des travailleurs ont enfilé leur gilet jaune et sont sortis pour changer les choses. Un mouvement exceptionnel par sa spontanéité, son évolution, sa faculté d’apprentissage. Et sa longévité, donc. Bon anniversaire les gilets jaunes !

Le 12 novembre, quelque deux mille personnes du secteur flamand de la culture se sont rassemblées au Beursschouwburg à Bruxelles. Deux jours plus tard, elles étaient 600 à manifester devant le Parlement flamand. Le secteur de la culture flamande proteste contre les économies drastiques qui lui sont imposées par le gouvernement Jambon.

Evo Morales, l’actuel président de la Bolivie, a été contraint de démissionner ce dimanche 10 novembre suite à un coup d’État. Confronté à la violence dans les rues et à la mutinerie de la police, il a dû choisir entre la poursuite de l’escalade violente du conflit ou la démission. Mais quel est le véritable enjeu de ce coup d’État ?

Le gouvernement flamand de Jan Jambon a lancé une offensive contre la VRT, l'opérateur audiovisuel public (équivalent néerlandophone de la RTBF). Avec 44 millions d'euros de coupes budgétaires au total et une volonté de contrôle sur le contenu qui semble indiquer qu'il veut faire taire les voix critiques et utiliser le service public pour promouvoir l'idologie nationaliste. Les syndicats de la VRT organisent donc la résistance et appellent tous les défenseurs de la démocratie à rejoindre la lutte.

Alors que des soulèvements populaires traversent le continent latino-américain, des forces réactionnaires y sévissent aussi. Comme en Bolivie où c’est la droite et l’extrême droite qui sont à la tête d’un prétendu « mouvement populaire »... téléguidé par les États-Unis pour faire tomber le pouvoir progressiste. Mais le peuple, justement, n’entend pas se laisser voler le pouvoir par des pions de l’Oncle Sam. N’en déplaise à ce dernier, la gauche relève la tête sur tout le continent.

Quatre ans après les précédentes grandes protestations contre la politique d’un gouvernement corrompu, le peuple libanais est redescendu dans la rue. Cette fois, c’est une foule d’une ampleur sans précédent qui s’est rassemblée, dans l’unité, par-delà les divisions religieuses et politiques et avec la participation tant de la classe ouvrière que de la classe moyenne.