Un député visite la prison : « Je comprends la colère des gardiens »

Prison de Saint-Gilles. (Photo M0tty/Wikimedia commons)
Prison de Saint-Gilles. (Photo M0tty/Wikimedia commons)
Thema's
Justice

Ajouter un commentaire

Commentaires

Merci pour ce compte-rendu édifiant de la visite des prisons Bruxelloises. Toutefois le PTB va-t-il maintenir sa position sur le mégaproblème posé par le projet de prison semi-privatisée de Haren? Comme solution au désastre carcéral, les gouvernement fédéraux et régionaux proposent de construire des prisons modernes en PPP: ce faisant ils consomment des parts plus importantes du budget qui par ailleurs se réduit, ils financent les multinationales sur le dos des justiciables et du budget public, et ils rendent encore plus compliquées la réinsertion des détenus, puisqu'il y a encore moins de moyens disponibles. Sans compter que ces prisons sont censées permettre de réduire le nombre de gardiens, remplacés par des systèmes automatisés. A la place de la mégaprison de Haren semi-privatisée et hors de prix, il est possible de rénover les prisons bruxelloises. Les gouvernements ont répété pendant les années d'enquête publique de la mégaprison que c'était impossible à faire, et juste après, ils l'ont fait à la prison de Namur!
Merci pour ce superbe résumé d'une situation intolérable.

La Belgique a-t-elle « civilisé » le Congo ? C’est l’histoire que racontent les monuments publics en Belgique. La réalité est encore aujourd’hui peu connue et peu enseignée. Deux camps s’opposent : d’un côté, celui d’un roi, Léopold II, fasciné par les empires coloniaux et qui finira par faire du Congo sa propriété personnelle ; de l’autre, celui des Congolais et de leur résistance.

Cela fait 60 ans que le Congo a obtenu son indépendance. D'abord propriété de Léopold II, le Congo a été exploité pour enrichir quelques grands capitalistes belges ainsi que la famille royale. Impossible de comprendre l'importance du mouvement de décolonisation et les débats actuels sans se plonger dans l'histoire de ce gigantesque pays africain. Rencontre avec Lucas Catherine, écrivain et spécialiste de la colonisation.

L’épidémie de coronavirus chez Tönnies, le plus grand abattoir d’Europe, met en évidence les problèmes de la production locale de viande. Entretien avec Inge Höger, députée du parti de gauche Die Linke.

Le jeudi 18 juin, une proposition devait être votée au Parlement fédéral pour permettre aux travailleurs du secteur cultur

Lorsque les colons se sont intéressés au Congo, ils ont surtout été alléchés par les richesses à piller dans son sous-sol.

L’institut d’études marxistes (INEM) organise l’université marxiste depuis plus de vingt ans.

Le monde traverse actuellement une crise sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale.

La pandémie de coronavirus a aussi touché la haute finance et les milliardaires, mais grâce au soutien actif des États, ce

Alors que Lufthansa va recevoir plus de 10 milliards d’euros d’aides publiques, des députés allemands et belges de gauche, dont Maria Vindevoghel et Marc Botenga du PTB, appellent à changer de logique : au lieu de verser de l’argent public à des compagnies privées, les États doivent reprendre en main le secteur aéronautique.

De plus en plus de voix s’élèvent pour demander qu’on enlève les statues de Léopold II de l’espace public.