Un vote contre le CETA, un vote pour l’être humain et l’environnement

Ajouter un commentaire

Commentaires

Tous unis contre le C.E.T.A et le TT.I.P!
Résister
S'il vous plait veuillez faire passer l'humain avant la finance. Et bravo pour le courage de certains politique wallons.
Bonjour , IMPORTANT ET TRES IMPORTANT je suis contre le CETA , mais j'ai lu que deux sénateurs voudrait passé en force , Rck Daems et un autre sénateur ,TRES TRES IMPORTANT , ce Monsieur est a la base de la faillite de la SABENA , en 2001 , car c'est lui qui avait insiste' pour que le gouvernement de l'époque donne sont accord de la reprise ( collaboration disons d'abord , comme maintenant le CETA ) de SABENA par SUISSE AIR , qui a fait perdre des millions a la SABENA ,d'ou la faillite , et maintenant encore un peu plus gros il va révolutionner le système avec Sénateur et imposé le CETA , et tout cela avec des franc mâcon de chaque cote de la barrière SUPER , quel est leurs intérêt personnel la dedans , ET IL Y EN A ,,,.......LE TEMPS NOUS LE DIRA PEUT -ETRE , mais se sera trop tard , merci de lire
Re bonjour IMPORTANT j'ai OUBLIE CECI dans la reprise de SABENA de l'epoque par SUISSE AIR , la direction avait aussi insisté au que se soit SUISSE AIRE et pas SAS ( pays scandińaves ) après cela , certains du Syndicat ont appris que Monsieur PIERRE Godfroid ancien directeur et 5 autres collaborateurs avaient touche des millions , et qui se trouvait dans une ile ( paradis fiscaux , , il y a eu puces , MAIS AUCUN N 'A ÉTÉ condamné car soi disant prescription , SUPER SUPER , ALLONS NOUS VERS LE MEME SCÉNARIO AVEC LE CETA .........et ici c'est plus gros avec certains parlementaire européen ...............?????????? merci PTB d'enquêter sur les possible dérive ......????? évidemment certains parlementaire on des interets dans certaines multinational , c'est déjà bien connu , vaudrait savoir juste lesquels Jean-Marie, ancien travailleurs chez SABENA
Tout mon encouragement pour lutter contre ces multinationales créatrices misère dans le monde
Les citoyens devrait pouvoirs donner leur avis moi je suis contre le CETA et le TTIP.
Merci pour un article tel que celui-ci, qui éclaire de nombreux points que nous cachent (et on comprend pourquoi!) les partis politiques aux ordres du libéralisme conquérant, complaisamment relayés par une presse qui ne sert la plupart du temps que de relai aux idées dominantes. Bravo au PTB de se faire l'écho de telles réflexions, de les diffuser auprès du plus grand nombre : la vraie démocratie passe par l'accès à une information complète, indépendante des grands groupes financiers.
Les wallons ont enfin des c... au cul. Maintenant je peux mourir en paix.
Il faut ouvrir la brèche. Les populations des autres pays de la zone euro ont ils eu l'info de ce que comportait ce traité? Comme souvent cela se passe en haut lieu, en faisant croire que c'est pour le bien du peuple. Mais le peuple en a assez d'être des moutons. Il veut gérer son avenir en toute démocratie et toute clarté. Soutenons le gouvernement Wallon, et espérons qu'il ne tombe pas dans les coulisses véreux du pouvoir. Merci au PTB pour l'info claire et réaliste
Je ne veux pas que mais enfants et les enfants de mes enfants et nous tous à bouffer de la merde modifié de troisième choix pour qu une poigne de prescripteur et décideur en ramassent toujours beaucoup plus. Au détriment de 500 millon de personnes
je suis contre les multinationales
Démocratie = choix de la population pourquoi ne pas faire un référendum???? Moi je suis contre, je voudrais d'abord une Europe sociale, que ce soit par taxation ou salaire = pour tous en Europe, une unité vraiment et puis on peut négocier, ici on voit bien qu'il en est de l'intérêt de certains. Merci aux dirigeants wallons d'avoir une vigilance
je suis tout a fait contre
Moi je suis contre le CETA et le TTIP!
nous ne devons plus subir la pression des grosses multi nationale stop

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à nouveau intenses suite à l’attaque de deux tankers. Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a directement imputé ces attentats à l’Iran, sans la moindre preuve. Sommes-nous une fois encore à l’aube d’une escalade militaire justifiée par de faux prétextes ?

Le 11 avril, quatre mois après le début du soulèvement populaire, la destitution du président soudanais Omar el-Bechir a mis fin à trente années de dictature. El-Bechir avait pris le pouvoir en 1989 par un coup d’État militaire. Depuis sa chute, le peuple ne relâche pas la pression. Malgré une répression sanglante...

Ali Aarrass est Belgo-Marocain. En 2008, il est arrêté par la police espagnole. Contre l’avis de l’ONU, il est extradé vers le Maroc en 2010. C’est la descente aux enfers : après 12 jours de torture, on lui fait signer un document qui deviendront ses « aveux ». Il est alors condamné à 12 ans de prison.

Le rappeur irako-britannique Lowkey sera à ManiFiesta 2019 en compagnie de son DJ Awate. Lowkey y donnera un concert, mais il participera également à une conférence. Voilà qui promet, le très populaire artiste underground étant connu pour ses textes et déclarations au vitriol.

Dans le sud de la Colombie, la population autochtone, les paysans et les syndicats descendent dans les rues. Depuis l’accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC en novembre 2016, 472 leaders de mouvements sociaux ont été assassinés. Le syndicaliste Alberto Orgulloso Martínez, directeur de l’École syndicale nationale, nous apporte son éclairage.

Elles sont travailleuses domestiques. Elles travaillent en Belgique depuis plus de 10 ans mais n’ont pas de papiers. Il y a quelques mois est née la Ligue des Travailleuses Domestiques, un collectif lancé par la CSC afin que ces travailleuses s’organisent pour défendre leurs droits. Solidaire est allé à leur rencontre.

Pour Ivo Janssen, il est incompréhensible que le gouvernement arrose les grandes entreprises industrielles de gros subsides alors que les petites entreprises ne reçoivent aucun soutien financier et que le travailleur est accablé de taxes supplémentaires. Il faut prendre des mesures drastiques pour contraindre les grands industriels à rendre leurs procédés de production neutres en CO2.

Pas assez de transports en commun. Et la technique du parapluie (« c’est pas moi, c’est l’autre »). Un récent rapport de la VUB et de l’ULB vient mettre en lumière ce qui fait de la capitale belge une des pires villes européennes en matière de mobilité. Mais de ce tableau  noir sortent aussi les pistes de solution.

Le samedi 15 juin au soir, peu de plats ont été livrés à domicile à Gand. Les coursiers de Deliveroo de la ville ont arrêté le travail pendant une heure pour protester contre la baisse constante des salaires et les conditions de travail précaires. Les coursiers grévistes ont réussi à mettre une pression telle que le système a été mis à plat.

« Les dernières décennies ont été dures pour le monde du travail, en grande partie à cause des changements technologi