Une caissière fait une fausse couche à son poste : « Il faudra amener un justificatif », lui dit sa responsable

Photo Alexandre Vialle / Wikimedia Commons
Photo Alexandre Vialle / Wikimedia Commons

Ajouter un commentaire

Commentaires

Les victimes parlent, sur Radio Campus Lille. Le 22 décembre dernier Radio Campus dévoilait une information depuis reprise par toute la presse ; un mois auparavant, Fadila, jeune femme de 23 ans, ayant signé un contrat de professionnalisation avec Mulliez, Auchan City Tourcoing, pour 900 balles par mois – avec ton pognon, faisait une fausse couche en caisse. Nous entendrons son témoignage à notre micro, et, dans les studios, un grand nombre d’invités... Pour écouter : http://www.campuslille.com/index.php/entry/passer-a-la-caisse Le fil de l’émission 
- 3mn06 L’Ephéméride : Sainte Nécrologie 
- 14mn Le témoignage de Fadila 
- 31mn Habib et Cedric, d’Auchan City Tourcoing. Qu’est ce qui s’y passe ?
 - 47mn30 La Voix du Nord une journaliste, bizarre, vous avez dit bizarre ? 
- 55mn Gilles Balbastre analyse du traitement médiatique de cette affaire. 
- 69mn Zora, autre salariée d’Auchan City Tourcoing, Travailler à auchan. Son témoignage au Bondy Blog http://www.bondyblog.fr/201612300800/a-tourcoing-humiliations-racisme-et-harcelement-la-vie-la-vraie-demployes-dauchan-city/#.WG4MNvNfNsT 
 - 82mn Les plaintes déposées
 - 89mn Auchan City Tourcoing : Laboratoire asocial ? Bonne écoute.
A vrai dire, cela ne m'étonne pas beaucoup. Il y a une culture du travail très différente en France. L'employé a toujours tort ! alors dans une ville gérée par l'extrême droite et dans un magasin Auchan, en plus ! Il est important de considérer que quelqu'un au bord du gouffre qui n'a plus de quoi se loger gardera sa voiture qui lui permet de garder son boulot et dormira dedans. Il ira aux bains publics (douches municipales) pour son hygiène mais se gardera bien de parler de sa situation sur son lieu de travail ! Par contre, même si les travailleurs syndiqués sont moins nombreux qu'en Belgique car il y a toujours un chantage soit à l'obéissance, soit à la notion de confiance entre l'employeur et l'employé(e), il y a une tradition de luttes sociales et une conscience de classe, grandement réveillée par les agissements de Sarkozy et qui n'est pas prête de se calmer de si tôt.
"Auchan City est une filiale mais aussi une expérimentation managériale" - ah mais oui, j'oubliais, les expériences avec les humains, la droite connaît ça, en effet.
On retourne au barbarisme du XIXe siècle. Même M. Zola serait stupéfié d'apprendre de telles choses... "On achève bien les chevaux", après tout, non?...

Devenir président d’un des plus grands syndicats du pays en pleine pandémie, alors que nous sommes face à une crise économique d’une ampleur inédite, voilà une tâche lourde... À quelques jours d’une journée de mobilisation nationale en front commun syndical, la première post-confinement, nous avons rencontré celui qui a relevé le défi, Thierry Bodson.

Loin de constituer un cas isolé, l’affaire Chovanec révèle un problème plus profond au sommet de l’appareil d’État. De nouvelles réformes et un contrôle plus démocratique de la police s’imposent de toute urgence.

Le gouvernement israélien a annoncé fin avril qu'il annexerait une partie de la vallée du Jourdain. Pour l'instant, il n'est pas encore question d’une annexion officielle, mais la situation des Palestiniens reste intenable. Entretien avec Omar Barghouti, fondateur de la campagne palestinienne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS).

Depuis début septembre, on voit apparaître de plus en plus de lettres ouvertes critiquant les dispositions prises en répon

« Une société qui voit sa richesse grossir sans faire diminuer la pauvreté doit être pourrie jusqu’à l’os ».

Dans la nuit de mardi à mercredi, un terrible incendie a détruit le camp de réfugiés de Moria, situé sur l’île grecque de

Les membres du personnel soignant sont au bout du rouleau. Ils ont à peine eu le temps de souffler cet été avec une première vague de coronavirus exténuante... Aujourd'hui encore, le criant manque de personnel demeure. La colère gronde.

Sorti de nulle part, le groupe Liberty est devenu en quelques années un géant industriel.

Les travailleurs essentiels qui font tourner la société gagnent jusqu'à un tiers de moins que le salaire moyen.

La semaine dernière, l'entreprise de transformation de viande belge Westvlees a publié ses comptes pour 2019.