Après deux années, le gouvernement Michel-De Wever n’arrive pas à faire taire la contestation

Photo Solidaire, Salim Hellelet
Photo Solidaire, Salim Hellelet

Ajouter un commentaire

Commentaires

s et bien de faire cela , j espère que sa vas etre entendu pour gouvernement enfin j espère , mais je me crois pas , vous pouvez remarquer charles michel il me dit rien ???? , on me le vois pas ,?????, il communique pas ???? ,sur les manifestation ou gréve , il reste bien cacher dans l ombre pour faire les coups en douce avec les partenaires du gouvernement , regarder bien partout sur les site genre rtl.be ,la province , et autre journal il filtre très peut d info , juste se que l on veut entendre point s et tous , de toute façon se qu il dit il le fera , s et les parole qu il dit je ferait les réforme coute que coute donc on n et pas sorti de l auberge comme dirait celui la, attendez vous a des supression du chomage , baisse des remboursements des médicaments, chasse aux malade , réduction des couts sociaux un peut partout etc etc MESSIEUR IL ET TEMPS DE REAGIR UNE BONNE FOIS POUR TOUTE
Un gouvernement de droite voir d'extrême droite n'a pas sa place dans notre pays et un gouvernement qu'il appauvris les travailleurs et allocataires sociaux encore moins !!!! Ce couple MR NVA fait des cadeaux aux multinationales capitaliste ON vois où cela à mené " à la ruine dû pays"
La contestation ne cessera jamais tant que ce gouvernement dictatorial, œuvrant pour les riches (et rien que) sera à la tête du pays ! Mr Di rupo fait un appel du pied envers le CDH et Ecolo... Une "sauce" gouvernementale coté francophone" de déjà vu, connu et vécu ! Charles Michel,avec son baratin de "on a créé des milliers d'emplois, on fait tout pour augmenter le pouvoir d'achat, n'est depuis longtemps plus crédible à mes yeux. Prenez le journal de ce samedi 01/10... Titré en grand TOUT VA AUGMENTER ! Grand merci à tous ceux qui ont cru aux libéraux. Il faut peut-être évoluer avec le temps mais ici on est entrain de rétrograder un fameux coup. L'Europe c'est la machine à re-monter le temps à seulement 2 époques : l'une futuriste fait de quiétude et de richesse pour les riches et l'autre moyenâgeuse faite de pauvreté et d'esclavagisme pour le peuple. Tous nos espoirs vont vers vous et nous souhaitons beaucoup de vous. Ce n'est pas un virage à 180 degrés que le PTB devra entreprendre pour défendre la cause humaine mais à 360 degrés pour empêcher les riches de gouverner seuls et rétablir le juste équilibre dans notre pays...
moi je n ai jamais cru au libéraux , je sait que s et pour les patron et pour moi charlot et toute sa clique de bras casser se son DES VOLEUR a 100%(je pourrait l écrire plus grand je le ferait ), voila pour quoi il faut pas voter MR surtout pas pour eux , d ailleur vous voyer se qui arrive et attende s et pas fini ,il n irons pas chercher l argent chez les richer ou autre ,pour eux se serait mal ,il prèfére mettre le pays a feu et sang et de le faire couler , que de toucher au riche et au gros riche , de toute façon une chose et sur prochaine élection il son couler et plus bas que terre

« Spray au poivre. Autopompe. Matraques. Hurlements. Les bottines des policiers… » Matilde De Cooman est militante de Comac, le mouvement étudiant du PTB, à Gand. Ce samedi 12 octobre, elle participait à l’action pacifique pour le climat d’Extinction Rebellion, violemment réprimée par la police. Voici son témoignage.

Jambon 1er braque à fond à droite et attaque frontalement le milieu associatif qui se montre critique. Les citoyens qui s'unissent pour obtenir un changement constituent toutefois une partie cruciale de notre société pour défendre et faire progresser l'État-providence et nos droits fondamentaux. Aperçu des réactions.

Les manifestants exigent la démission du gouvernement irakien. Celui-ci prend un certain nombre de mesures pour faire reculer le chômage et répondre au manque de logements.

Mobilisations monstres, grèves, couvre-feu pour 60 jours, palais présidentiel évacué : l'Equateur connait des troubles soc

Depuis le 27 septembre, les agents pénitentiaires de la prison d'Anvers sont en grève. Cela fait des années que les conditions de travail et le manque d'effectifs posent un gros problème. Mais ces dernières semaines, cela a vraiment dépassé les bornes.

Le déclin actuel de l’économie mondiale n’est un secret pour personne.

Le 28 mars dernier, Matthew Taylor, le CEO de l'entreprise productrice de fil d'acier Bekaert, annonçait une restructuration : 281 des 1 300 emplois allaient devoir disparaître. Il faut savoir qu'il avait promis aux actionnaires d'augmenter le rendement de 5 à 10 %... Pendant six mois, les travailleurs ont lutté avec leurs syndicats. 

Placé en faillite ce lundi matin, le voyagiste britannique a débuté le retour en catastrophe de ses 600 000 clients, des touristes. Une autre course a dans le même temps commencé : celle du démantèlement de la multinationale financiarisée.

Dilma Rousseff, l'ancienne présidente du Brésil, est l'invitée de ManiFiesta.

Sous un soleil généreux, la 84ème Fête de l’Humanité, la grande sœur de ManiFiesta, a fait le plein : de débats, de c