Budget flamand : une austérité qui crée colère et résistance partout au Nord du pays

Le 13 juin 2012, les secteurs social et artistique manifestaient contre les économies imposées par la précédente ministre flamande de la Culture, Joke Schauvliege. (Photo DeWereldMorgen)
Le 13 juin 2012, les secteurs social et artistique manifestaient contre les économies imposées par la précédente ministre flamande de la Culture, Joke Schauvliege. (Photo DeWereldMorgen)

Ajouter un commentaire

Commentaires

C'est bizarre que les flamands soient surpris.... Ils ont voté massivement à droite et Bart De Wever a fait un tabac ! Ce ne sont pas les francophones qui ont voté pour ce gouvernement régional. Mais je suis contente, en fait j'attendais que cela se passe comme ça, les flamands dans leur lutte contre les francophones et les wallons se sont tirés une balle dans le pied. Il serait temps qu'ils réalisent que tout n'est pas blanc ou noir. Les flamands n'ont jamais été méprisés parce qu'ils étaient flamand mais parce qu'ils étaient pauvres. Il y avait autant d'enfants qui travaillaient dans l'industrie en Wallonie qu'en Flandre et les wallons ont leur a tout simplement interdit de parler le wallon. Ils ne connaissaient pas non plus le français et pourtant on les jugeait comme les flamands en français. Les alsaciens, les bretons, les corses, les basques ne parlaient pas non plus français dans les tranchées en 14/18, et les ordres leur étaient donné en français. L'école obligatoire est apparue après la guerre. Il faut arrêter ces vieilles rengaines, c'est comme si nous reprochions encore aux flamands d'avoir bénéficié d'avantage que les wallons n'avaient pas, comme ne pas devoir rester emprisonnés dans les camps parce qu'ils étaient flamands.. Ce qui est une vérité qu'ils n'aiment pas entendre. Je pense que le combat est ailleurs que dans ces querelles stériles. Nous sommes tous logés à la même enseigne : celle du mur dans lequel l'économie va se fracasser à cause de normes économiques non seulement dépassées mais de plus néfaste pour tous le monde. Et ls discours des nationalistes ne font que nous diviser pour mieux régner.
Après avoir lutté l'un contre l'autre pendant 40 ans, Médecine pour le peuple (MPLP) et l'Ordre des médecins ont enterré la hache de guerre. MPLP est un réseau de maisons médicales liées au PTB, fondé à la création du parti. Ces maisons médicales dispensent des soins de santé gratuits aux habitants des quartiers où les conditions de travail sont les plus dures et la pollution industrielle la plus élevée.

Fin juin, le monde a échappé de justesse à un conflit ouvert entre les États-Unis et l'Iran. Trump a ensuite twitté fièrement que les avions de chasse avaient déjà décollé, mais qu'il avait quand même décidé de tout annuler dix minutes avant l'attaque. Les relations entre les États-Unis et l'Iran ont atteint ces dernières semaines un très sérieux niveau de tension. Mais comment en est-on (à nouveau) arrivé aussi loin ?

Le dirigeant du syndicat français Philippe Martinez sera à ManiFiesta. La CGT, qui compte 650 000 adhérents, entend bien continuer à s’opposer aux politiques ultralibérales et, surtout, avancer de nouvelles propositions. Rencontre.

Ça bouge sur le rail en ce mois de juillet : manque de personnel, 76 guichets fermés à mi-temps dès le 5 août, de nouvelles hausses de productivité qui s’annoncent… Quant à un financement à la hauteur du défi climatique, il se fait toujours attendre. Ce n’est ni un hasard ni une « absence de vision » dans le chef de la direction de la SNCB et du gouvernement. Ils préparent simplement la libéralisation. Explications.

Le journaliste, ancien rédacteur en chef du Monde Diplomatique et écrivain français Maurice Lemoine est l’auteur de nombre

Entre 2021 et 2027, via un nouveau Fonds européen de la défense, l’Union européenne (UE) va dépenser 13 milliards d’euros

Il y a 75 ans, l’Europe était libérée du nazisme. A grands renforts de films, Hollywood tente de nous convaincre que nous devons notre salut aux soldats américains. La vérité historique est pourtant beaucoup plus nuancée...
Gestion calamiteuse, créances impayées, subsides jamais réclamés... Au CPAS de Zelzate, six années de politique libérale ont laissé des cadavres dans les placards. L’échevin PTB des Affaires sociales, Geert Asman, met de l’ordre dans le service d’aide sociale. « La politique sociale est notre priorité n°1. »

Avec plus de 100 millions de disques vendus en près de 55 ans de carrière, Salvatore Adamo est une véritable star de la ch

« Kapitalisme voor beginners » (Le capitalisme pour débutants), le dernier livre du sociologue américain Vivek Chibbe