Comment Reynders a offert un cadeau fiscal de 700 millions aux multinationales sans débat parlementaire

Photo European Parliament - Pietro Naj-Oleari / Flickr
Photo European Parliament - Pietro Naj-Oleari / Flickr

Ajouter un commentaire

Commentaires

L'Europe fait essaye de faire croire qu'elle contrôle tout alors tous ce quel contrôle ce sont les interets personel de certains dirigent bien placé, exemple BLATER ET PLATINI présumé innocent OU NON COUPABLE et sur ça je condamne ni ne juge personnes, mais les magouilles existe et on toujours existé
Les faits étant établis , est bien que c'est multinationales rembourse les cadeau fiscaux quelle ont bénéficier , comme cela le gouvernement actuel ne devrait pas aller chercher de l'argent dans la poche des petits travailleurs, car c'est ce qu'il fonts pour l'instant malheureusement !!!!
Tous des pourris et pendant ce temps des gens crèvent.
outre le fait qu'il existe partout des rulings et qu'il est accepté par le pays avant même d'être taxer. je trouve ca simpliste de faire un titre en mentionnant que Mr Rynders comme coupable alors que derrière ca cela a sans doute apporter de l'emploi en Belgique et un minimum d'impôt à méditer. honteux à l'Europe plutôt. tout ca pour engraisser la parlemenatire de cette commission
j'en ai marre d'ètre pris pour une vache a lait
Avec cette somme, nous aurions des pare-chocs en or sur nos véhicules d'incendie...
Bonsoir , ce gouvernement doit répondre aux attendent des Banquiers , et encore plus au groupe du BILDERBERGERS , ceux qui veulent le gouvernement mondiale , ainsi que l'on mange dans leurs mains , SUPER non, les grands criminels derrière de c'est 80 années, Il faut changer tout le monde le dis , MAIS COMMENT C'EST A CELA QU 'IL FAUT TRAVAILLER , LE CAPITALISME , 'C'EST PAS DE LA DÉMOCRATIE , C'EST DE LA DICTATURE CACHÉ , par quelque individu , merci de lire , et de me demandé de venir a une réunion du parti.
Evidemment, je ne soutiens pas l'"excess profit ruling", mais si cet argent partait dans d'autres paradis fiscaux?
que pouvons-nous faire, nous les petits, le gouvernement actuel ne voit que des profits pour eux et pour cela, il nous ponctionne de l'argent tout le temps; soit par des augmentations de produits de premières nécessités, nous fait aider les banques qui gèrent mal les comptes, fait en sorte que les malades de revenus moyen, ne peuvent bénéficier de la même qualité de soins que les élites. En ce qui concerne les pensions (sujet hors contexte mais d'actualité) il nous réduit quasi à la mendicité même si vous avez travaillé le temps nécessaire. La méthode de gérer la Belgique, qui bien évidemment, doit être en bonne entente avec l'Europe est on ne peut plus HONTEUSE.
reynders ne devrait plus pouvoir exercer une activité politique.
Et dans le même temps les populations souffrent de plus en plus du détricotage de la sécurité sociale. Il est temps que tous les citoyens se mobilisent pour le changement ….
Et quoi ???? On nous montre toujours ce genre de fraude de nos ministres. Et qui se passe-t-il pour eux ???. Jamais de suivis. Alors qu'on les laisse faire et la Belgique cours à la faillite et le peuple a de plus en plus dure.
« …il faut être idiot pour ne pas comprendre que les classes populaires doivent être maintenues dans la pauvreté, sans quoi elles ne seront jamais laborieuses. » — Arthur Young (1771)
Moi, Si je taxe de l’argent dans ma société pour remplir ma banque et pour que ma famille ne soit pas dans Le besoin, pour être bien vus par la famille et mes voisins. Je me fais licencier sans indemnisation et sans l’espoir de pouvoir réintégrer mon poste et une nouvelle possibilité de recommencer. Ma société va offrir la chance à une jeune personne qui apportera de nouvelles possibilités de grandir et d’avancer Positivement.
Je souhaite de tout cœur que ce genre de manipulation cesse et permette ainsi à l'état de récupérer de l'argent auprès de ceux qui en ont le plus et non sur le dos des salariés, pensionnés, chômeurs ou pis encore malades. Je crains fort cependant que cela me reste qu'un vœux pieux car selon l'ancien adage:"Selon que tu sois riche ou misérable, tu seras innocent ou coupable" que l'on pourrait traduire par" Moins tu gagneras, plus tu paieras proportionnellement à tes revenus."

« Le libéralisme, c’est la liberté », entend-on souvent de la bouche des défenseurs de ce courant. Or, l’exemple du Chili montre comment une école d’économistes de droite a utilisé une dictature pour imposer le néolibéralisme…

Le verdict était à peine tombé qu’un tonnerre d’applaudissements retentissait au tribunal, parmi les nombreux militants po

Une coalition historique est montée au pouvoir en Espagne ce 7 janvier : le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de Pedro Sánchez, et Unidas Podemos (UP), représenté par Pablo Iglesias, se sont unis pour former le nouveau gouvernement espagnol. Cette alliance jouit également du soutien de régionalistes catalans et basques. Après des années de tensions nationalistes croissantes, Unidas Podemos peut à nouveau placer la lutte contre l'austérité en haut de l'agenda politique.

Après avoir fait alliance avec l’extrême-droite, les Conservateurs (ÖVP, Parti Populaire Autrichien) continuent leur polit

Ralia a 50 ans. Cela fait 26 ans qu’elle travaille chez Sodexo, où elle est aussi déléguée syndicale. Elle sera à nouveau candidate sur les listes de la CSC aux prochaines élections sociales. Portrait.

Du 11 mai au 24 mai 2020, 1 800 000 ouvriers et employés éliront leurs délégués au conseil d’entreprise et au comité de sécurité, dans leur entreprise ou leur bureau. Les élections sociales ont lieu tous les quatre ans. Et l’an prochain, elles se tiendront dans 7 000 entreprises. Elles sont le point culminant de la démocratie.

Des élus qui touchent plus de 11 000 euros par mois, une Commission qui défend les multinationales européennes… Bienv

La nouvelle de l’assassinat par drone du général Qassem Soleimani, le 3 janvier dernier dans la capitale irakienne Bagdad, a secoué le monde. Le climat de guerre permanent au Moyen-Orient, les atrocités, les souffrances engendrées, les flux massifs de réfugiés... Tout cela a une fois de plus été rappelé à l’opinion publique. Cette escalade nous confronte aussi à nouveau à la complexité de la situation au Moyen-Orient. Analyse.

En avril 2017, le gouvernement croate publie un « programme de réforme des pensions » qui va augmenter l’âge de la retraite de 65 à 67 ans et durcir les conditions des départs anticipés. Ce programme reçoit l’accord du Parlement. Mais pas celui des travailleurs, qui obligent le gouvernement à reculer. Récit d’une victoire.

« Qui sait vraiment ce qui se cache derrière les grands murs des prisons de Saint-Gilles, Forest ou Berkendael ? J’y suis allé en décembre dernier et j’aimerais partager avec vous ce que j’y ai appris. » Nabil Boukili, député fédéral du PTB, livre ses impressions après une visite de trois prisons du pays.