Déficit, dette, emploi : trois échecs de la politique gouvernementale

Photo Solidaire, Salim Hellalet.
Photo Solidaire, Salim Hellalet.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Pour quoi le gouvernement ne vas pas chercher l'argent chez les plus riche ou les gros entre prise ou a ceux qui on fait fraude pour rebouché le trou de la banque il y a une année ou la Belgique a été en plaine crise mais quand on vois des crétin comme charle Michel lui qui pense a taxé ou a diminuer les pension lui il en a rien a foutre il gagne bien sa vie et maggy qui augmente les medicaments la Belgique elle vas droit dans le fossé un gouvernement lui on demande bien se qu'il fou il doit pas bouger beaucoup désolé mais je dit la vérité je suis pour le P.T.B je suis tout a fait d'accord avec eux
La dette publique et le chômage sont les composants d'une tenaille qui broie littéralement les travailleurs. La dette publique et le chômage sont des armes politiques pour tenir en joue les travailleurs. La dette publique et le chômage sont des montages pour mettre la pression sur les travailleurs. La dette publique et le chômage sont les outils des riches pour étrangler les travailleurs. Si nous étions dirigés par des hommes d'Etat d'envergure , animés par l'amour du peuple et de la patrie, cette stratégie de dépossession n'aurait jamais pris de telles proportions !
ce gouvernement de charlot et un échec total , s et gouvernement de voleur , c et de prendre aux pauvre pour donner aux riche et faire des cadeaux aux entreprise , voila le résultat avec se gouvernement s et le retour aux temps de germinal voila nous somme les cerf et eux les rois il se permet tous enfaite s et marche ou creves , marre de payer a quand une bonne révolte premiere chose je donne un gros coup pied aux cul de charlot

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à nouveau intenses suite à l’attaque de deux tankers. Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a directement imputé ces attentats à l’Iran, sans la moindre preuve. Sommes-nous une fois encore à l’aube d’une escalade militaire justifiée par de faux prétextes ?

Le 11 avril, quatre mois après le début du soulèvement populaire, la destitution du président soudanais Omar el-Bechir a mis fin à trente années de dictature. El-Bechir avait pris le pouvoir en 1989 par un coup d’État militaire. Depuis sa chute, le peuple ne relâche pas la pression. Malgré une répression sanglante...

Ali Aarrass est Belgo-Marocain. En 2008, il est arrêté par la police espagnole. Contre l’avis de l’ONU, il est extradé vers le Maroc en 2010. C’est la descente aux enfers : après 12 jours de torture, on lui fait signer un document qui deviendront ses « aveux ». Il est alors condamné à 12 ans de prison.

Le rappeur irako-britannique Lowkey sera à ManiFiesta 2019 en compagnie de son DJ Awate. Lowkey y donnera un concert, mais il participera également à une conférence. Voilà qui promet, le très populaire artiste underground étant connu pour ses textes et déclarations au vitriol.

Dans le sud de la Colombie, la population autochtone, les paysans et les syndicats descendent dans les rues. Depuis l’accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC en novembre 2016, 472 leaders de mouvements sociaux ont été assassinés. Le syndicaliste Alberto Orgulloso Martínez, directeur de l’École syndicale nationale, nous apporte son éclairage.

Elles sont travailleuses domestiques. Elles travaillent en Belgique depuis plus de 10 ans mais n’ont pas de papiers. Il y a quelques mois est née la Ligue des Travailleuses Domestiques, un collectif lancé par la CSC afin que ces travailleuses s’organisent pour défendre leurs droits. Solidaire est allé à leur rencontre.

Pour Ivo Janssen, il est incompréhensible que le gouvernement arrose les grandes entreprises industrielles de gros subsides alors que les petites entreprises ne reçoivent aucun soutien financier et que le travailleur est accablé de taxes supplémentaires. Il faut prendre des mesures drastiques pour contraindre les grands industriels à rendre leurs procédés de production neutres en CO2.

Pas assez de transports en commun. Et la technique du parapluie (« c’est pas moi, c’est l’autre »). Un récent rapport de la VUB et de l’ULB vient mettre en lumière ce qui fait de la capitale belge une des pires villes européennes en matière de mobilité. Mais de ce tableau  noir sortent aussi les pistes de solution.

Le samedi 15 juin au soir, peu de plats ont été livrés à domicile à Gand. Les coursiers de Deliveroo de la ville ont arrêté le travail pendant une heure pour protester contre la baisse constante des salaires et les conditions de travail précaires. Les coursiers grévistes ont réussi à mettre une pression telle que le système a été mis à plat.

« Les dernières décennies ont été dures pour le monde du travail, en grande partie à cause des changements technologi