Frédéric Gillot (PTB) : « Vous la voyez, vous, la différence entre la baffe de l'austérité et la gifle de la rigueur ? »

Frédéric GIllot au rassemblement syndical d'avertissement au gouvernement fédéral de droite du 23 septembre 2014. (Photo Solidaire)
Frédéric GIllot au rassemblement syndical d'avertissement au gouvernement fédéral de droite du 23 septembre 2014. (Photo Solidaire)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Je te remercie frédéric, comme d'abitude tu est sur tout les fronts et encore une fois les véritées sont dites.Comme tu le précise c'est la base qui décide et la base c'est nous le peuple. J'aimerais apporter mon témoignage, forcée de constaté que rien n'est fait pour une meilleur qualitée de vie, il est plus facile d'enfoncer le clous que de l'enlever, j'en ais pour preuve, le PS tente à dire qu'il veut lutter contre l'autérité mais en attendant et jusqu'a preuve du contraire c'est bien la région qui exclu les chomeurs 01-01-2015 ,dont je ferais partie et c'est aussi la région qui pour des raisons de création d'emplois" fictif " vaut agrandir des zonings et exproprier des familles, dont la mienne, je connais des gents qui dans les mois, voir l'année prochaine vont se retrouver dans la rue car ils perdent leurs revenus et que dans le cas d'expropriation pour cause d'utilité publique, il s'arrange pour limiter les dépenses dans l'indemnisation des familles qui pour pouvoir se reloger vont devoir être confronter à des dépenses conséquentes, auront-ils droit à un emprunt? Sans compter que le coût d'achat de nouveaux biens et les frais de notaire seront plus élevés car le marcher immobilier à été revu à la hausse depuis toute ses années,les assurances vie plus élevé vu leurs âges ,etc......). Alors une question se pose, faut-il refuser de vivre et se laisser mourir pour combattre l'austérité, la mort de certains ouvriers suite à la perte de leur emplois ne doit jamais être oublié et nous ne pouvont baisser les bras pour les familles qui on perdu l'être cher . Pour ma part, je continuerais à me battre pour lutter contre les inégalités sociale et c'est avec un dégout profond pour de tel mesure et pour lutter contre cette austérité car oui !!!, je l'affirme la belgique est en pleine austérité, n'ayons pas peur des mots, que je serais présente à la protesparade . bien à toi Nadia de la section de Flémalle.
Camarades, En ce qui concerne le Fédéral, suite à l'agression des salariés par la FEB et le VOKA via leurs hommes de paille du gouvernement réactionnaire de la NVA, du MR, de l'open-vld et du cd&v, qui vont diminuer notre pouvoir d'achat en supprimant l'indexation de nos salaires ( pour que le patronat s'en mette encore plus plein les poches ), je lance un appel solennel à tous les salariés qui me lisent : Si vous habitez dans un rayon de 50 ou 60 kilomètres près des frontières de l'Allemagne, de la France, du Grand duché de Luxembourg, et des Pays-Bas ( çà fait "du monde" ), allez EN MASSE faire vos "grosses courses du mois" là-bas ! Presque tout y est BEAUCOUP moins cher qu'ici' ( un exemple parmi d'autres une botte de radis en Allemagne 29 centimes au lieu de 99 centimes ici quand c'est en réclame ) . L'arrogance de la FEB et du VOKA va fondre, tout comme leurs rentrées financières et au bout de quelques mois, ils pleureront pour que nous revenions faire nos grosses courses en Belgique et ils seront peut-être obligés de baisser leurs prix pour que nous revenions vraiment...! Pour ce qui est du gouvernement régional qui se dit de gauche, mais qui prône "la rigueur", je lui suggère d'arrêter de donner des primes à des petits bourgeois qui n'en n'ont pas besoin ! Dans 90% des cas, ils ont donné, sous l'influence des écolos ( petits bourges qui se disent de gauche ), 5.000 euros de primes par famille pour le photovoltaïque - quand vous avez 25.000 euros ou plus pour installer çà, avez-vous besoin d'une prime- de plus les bénéficiaires de ce système ont le "sacs et les poires" car ils retouchent un max des contributions grâce à celà ( alors qu'une femme d'ouvrage qui fait 2 mi-temps repaye plus de 2.500 euros d'impôts car pas assez taxée à la source sur ses maigres revenus...) ! Je suggère aussi de taxer à 33% tous les revenus locatifs des multis-propriétaires . Appliquez ces deux mesures, et vous en aurez, du pognon !!!

« Les dernières décennies ont été dures pour le monde du travail, en grande partie à cause des changements technologi

Le recours à la force contre l’occupation pacifique de la place devant le quartier général de l’armée soudanaise à Khartoum était prévisible. Mais la brutalité avec laquelle le groupe paramilitaire RSF (Rapid Support Forces) s’est comporté le lundi 3 juin au matin a immédiatement balayé toutes les illusions sur le nouveau régime militaire.

La SNCB vient de décider de réduire l'horaire d'ouverture des guichets de 75 gares en Belgique. Gares ouvertes à mi-temps, fermées le week-end. La stratégie de déshumanisation des gares suit son cours, au grand dam des organisations syndicales et des navetteurs. La résistance s'organise.

Les dix nouveaux élus du PTB au Parlement wallon ont prêté serment ce mardi. Le premier député ouvrier du PTB à la Région wallonne, Frédéric Gillot, a transmis symboliquement ce mardi le flambeau ces élus du peuple, en présence de membres du PTB et de son président, Peter Mertens.

Lors des élections européennes, les deux grandes familles politiques traditionnelles ont subi une défaite. L’électeur a clairement sanctionné la politique d’austérité mise en place par l’Union européenne et signifié son ras-le-bol des recettes néolibérales classiques, mais aussi d’une caste politicienne bien éloignée des réalités des citoyens. Cependant, ce rejet s’est traduit par un plébiscite de formations populistes et d’extrême-droite, ainsi que, dans une moindre mesure, écologistes. A l’exception notable de la Belgique, la gauche a perdu des plumes à peu près partout.

Des dockers français et italiens refusent de charger des armes à bord de cargos saoudiens. Ces armes sont utilisées dans la guerre au Yémen. Selon les Nations unies, cette guerre est la plus grande catastrophe humanitaire de notre temps. L'Arabie saoudite affame également délibérément la population du Yémen. Pour mener sa guerre, l'Arabie saoudite dépend des livraisons d'armes de l'Occident. Le PTB plaide pour un embargo européen sur les armes.

Nach ihrer phänomenalen und sozialen Wahl-Kampagne „phénoménale et sociale“ hat die belgische Arbeiterpartei (PTB/PVDA) ihre Stimmenzuwachs im ganzen Land bestätigt, mit Ergebnissen, die von 6,6% in Flandern bis über 12% in Brüssel und 13,5% in Wallonien reichen. Zwölf gewählte Mitglieder kommen damit von der authentischen Linken in das Föderale Parlament, ein Mitglied kommt in das Europäische Parlament, elf Mitglieder kommen in das Brüsseler Parlament, vier Mitglieder in das Flämische Parlament und zehn Mitglieder ins Wallonische Parlament. Darüber hinaus stellen wir vier Senatoren. Die Anzahl der PTB/PVDA-Abgeordneten steigt damit von 8 auf 42. Auf nationaler Ebene hat die PTB/PVDA sich zur fünftgrößten Partei unter den zwölf Parteien, die Abgeordnete stellen, entwickelt.

Maria Vindevoghel apportera une voix de gauche supplémentaire dans l'hémicycle, du côté des travailleurs : "Les travailleurs ont aussi le droit de voir enfin l'un d'eux au parlement", clame-t-elle. Suite à son élection, Solidaire publie à nouveau ce portrait (déjà paru en février).

Après avoir mené une campagne phénoménale et sociale, le Parti du Travail de Belgique (PTB) confirme sa progression partout dans le pays, avec des résultats allant de 6,6 % en Flandre à plus de 12 % à Bruxelles et 13,5 % en Wallonie. La gauche authentique envoie ainsi 12 élus au Parlement fédéral, 1 élu au Parlement européen, 11 élus au Parlement bruxellois, 4 élus au Parlement flamand et 10 élus au Parlement wallon. S’y ajoutent encore 4 sénateurs. Le nombre de parlementaires du PTB augmente donc de 8 à 42. Au niveau national, le PTB est devenu le 5ième parti en importance parmi les 12 partis qui ont des élus.

Tras una campaña fenomenal y social, el Partido del Trabajo de Bélgica (PTB) ha confirmado su progreso en todo el país, con resultados que van desde el 6,6% en Flandes hasta más del 12% en Bruselas y el 13,5% en Valonia. La verdadera izquierda envía así 12 diputados al Parlamento Federal, 1 diputado al Parlamento Europeo, 11 diputados al Parlamento de Bruselas, 4 diputados al Parlamento Flamenco y 10 diputados al Parlamento Valón. Además, el PTB habrá 4 senadores. Por lo tanto, el número de parlamentarios del PTB aumenta de 8 a 42. A nivel nacional, el PTB se ha convertido en el quinto partido más grande entre los 12 partidos con diputados.