Frédéric Gillot (PTB) : « Vous la voyez, vous, la différence entre la baffe de l'austérité et la gifle de la rigueur ? »

Frédéric GIllot au rassemblement syndical d'avertissement au gouvernement fédéral de droite du 23 septembre 2014. (Photo Solidaire)
Frédéric GIllot au rassemblement syndical d'avertissement au gouvernement fédéral de droite du 23 septembre 2014. (Photo Solidaire)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Je te remercie frédéric, comme d'abitude tu est sur tout les fronts et encore une fois les véritées sont dites.Comme tu le précise c'est la base qui décide et la base c'est nous le peuple. J'aimerais apporter mon témoignage, forcée de constaté que rien n'est fait pour une meilleur qualitée de vie, il est plus facile d'enfoncer le clous que de l'enlever, j'en ais pour preuve, le PS tente à dire qu'il veut lutter contre l'autérité mais en attendant et jusqu'a preuve du contraire c'est bien la région qui exclu les chomeurs 01-01-2015 ,dont je ferais partie et c'est aussi la région qui pour des raisons de création d'emplois" fictif " vaut agrandir des zonings et exproprier des familles, dont la mienne, je connais des gents qui dans les mois, voir l'année prochaine vont se retrouver dans la rue car ils perdent leurs revenus et que dans le cas d'expropriation pour cause d'utilité publique, il s'arrange pour limiter les dépenses dans l'indemnisation des familles qui pour pouvoir se reloger vont devoir être confronter à des dépenses conséquentes, auront-ils droit à un emprunt? Sans compter que le coût d'achat de nouveaux biens et les frais de notaire seront plus élevés car le marcher immobilier à été revu à la hausse depuis toute ses années,les assurances vie plus élevé vu leurs âges ,etc......). Alors une question se pose, faut-il refuser de vivre et se laisser mourir pour combattre l'austérité, la mort de certains ouvriers suite à la perte de leur emplois ne doit jamais être oublié et nous ne pouvont baisser les bras pour les familles qui on perdu l'être cher . Pour ma part, je continuerais à me battre pour lutter contre les inégalités sociale et c'est avec un dégout profond pour de tel mesure et pour lutter contre cette austérité car oui !!!, je l'affirme la belgique est en pleine austérité, n'ayons pas peur des mots, que je serais présente à la protesparade . bien à toi Nadia de la section de Flémalle.
Camarades, En ce qui concerne le Fédéral, suite à l'agression des salariés par la FEB et le VOKA via leurs hommes de paille du gouvernement réactionnaire de la NVA, du MR, de l'open-vld et du cd&v, qui vont diminuer notre pouvoir d'achat en supprimant l'indexation de nos salaires ( pour que le patronat s'en mette encore plus plein les poches ), je lance un appel solennel à tous les salariés qui me lisent : Si vous habitez dans un rayon de 50 ou 60 kilomètres près des frontières de l'Allemagne, de la France, du Grand duché de Luxembourg, et des Pays-Bas ( çà fait "du monde" ), allez EN MASSE faire vos "grosses courses du mois" là-bas ! Presque tout y est BEAUCOUP moins cher qu'ici' ( un exemple parmi d'autres une botte de radis en Allemagne 29 centimes au lieu de 99 centimes ici quand c'est en réclame ) . L'arrogance de la FEB et du VOKA va fondre, tout comme leurs rentrées financières et au bout de quelques mois, ils pleureront pour que nous revenions faire nos grosses courses en Belgique et ils seront peut-être obligés de baisser leurs prix pour que nous revenions vraiment...! Pour ce qui est du gouvernement régional qui se dit de gauche, mais qui prône "la rigueur", je lui suggère d'arrêter de donner des primes à des petits bourgeois qui n'en n'ont pas besoin ! Dans 90% des cas, ils ont donné, sous l'influence des écolos ( petits bourges qui se disent de gauche ), 5.000 euros de primes par famille pour le photovoltaïque - quand vous avez 25.000 euros ou plus pour installer çà, avez-vous besoin d'une prime- de plus les bénéficiaires de ce système ont le "sacs et les poires" car ils retouchent un max des contributions grâce à celà ( alors qu'une femme d'ouvrage qui fait 2 mi-temps repaye plus de 2.500 euros d'impôts car pas assez taxée à la source sur ses maigres revenus...) ! Je suggère aussi de taxer à 33% tous les revenus locatifs des multis-propriétaires . Appliquez ces deux mesures, et vous en aurez, du pognon !!!

Manuela Cadelli est juge à Namur et administratrice de l’Association syndicale des magistrats. Il y a quelques mois, elle est venue à ManiFiesta pour parler de son livre « Radicaliser la Justice ». Une venue qui a marqué l’auditoire, dans lequel se trouvait Morgane De Meur, juriste.

Le cordon sanitaire contre les néonationalistes (AfD) a sauté à Erfurt. Soutenu par la CDU, un dirigeant libéral, Thomas Kemmerich, évince par la grâce de l’AfD le ministre-président de gauche avant d’être contraint à la démission.

En raison d'un problème informatique, le caucus démocrate dans l'état américain de l'Iowa s'est terminé en fiasco.

« La culture est la première chose qu’il faut sauver », a déclaré Fidel Castro lorsque Cuba subissait une grave crise économique au début des années 1990. Si l’île socialiste est réputée pour ses soins de santé et son système d’éducation, un aspect moins connu est sa politique culturelle. Rencontre avec Abel Prieto, ancien ministre de la Culture à Cuba.

Le renforcement de notre sécurité sociale était l’objet de la manifestation organisée par la FGTB ce mardi 28 novembre à Bruxelles. Manifestation qui a rassemblé 20 000 personnes. Pourquoi défendre, et renforcer, la « Sécu » ? Solidaire a posé la question aux participants.

Il y a 75 ans, le camp d’Auschwitz est libéré par l’Armée rouge. Retour sur le 27 janvier 1945, et ce que les soldats soviétiques découvrent avec horreur.

« Beaucoup de femmes vivent des relations insatisfaisantes. Et si elles ne peuvent pas quitter leur partenaire parce qu’elles en ont besoin pour boucler leurs fins de mois, c’est une situation qui n’est agréable pour personne. » Dans son dernier ouvrage, Why Women Have Better Sex Under Socialism, Kristen Ghodsee explique les acquis sociaux dont bénéficiaient les femmes des pays socialistes d’Europe de l’Est : de l’égalité sur le marché du travail aux crèches gratuites, en passant par des campagnes publiques encourageant les hommes à participer aux travaux ménagers.

Le 14 juin 2019, 500 000 femmes et hommes descendaient dans les rues suisses pour défendre l’égalité des femmes et des hommes. Retour sur le plus grand mouvement social qu’ait connu ce pays depuis 1918.

Les chiffres sur la ponctualité des trains et le nombre d’usagers du rail semblent très positifs à première vue. La SNCB a transporté 253 millions de voyageurs et la ponctualité s’est améliorée, le nombre de trains à l’heure passant de 87,2 % en 2018 à 90,4 % en 2019. Toutefois, ces chiffres masquent beaucoup de choses. En effet, de nombreux trains sont encore en retard, et le rail subit un manque criant d’investissements.

Le procès contre la multinationale de livraison de repas a débuté ce lundi. La question du statut et de la relation de travail entre les coursiers et Deliveroo sont au cœur des débats. L’issue du procès pourrait avoir des conséquences significatives sur le modèle économique de l’entreprise et des grandes multinationales de plateformes en général.