« J’ai décidé de me faire baptiser. Nue. »

Thema's
Etudiants

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Le sacrement du baptême, . Le baptême ou baptême d'eau (du verbe grec ancien βαπτίζειν baptizein, fréquentatif du verbe βάπτειν baptein, « plonger dans un liquide », « immerger ») est un rite ou un sacrement symbolisant la nouvelle vie du croyant chrétien. J'ai demandé à ma pharmacienne de quartier où elle avait obtenu son diplôme. Elle m'a répondu à l'ULg après cinq années de dur labeur sans excentricité du genre 24 heures vélo ou baptême étudiant. Ma pharmacienne était boursière & pas question de rater une année quand on est membre d'une famille nombreuse. Maintenant gérante ma pharmacienne ne regrette pas la discipline de vie qu'elle s'est imposée & profite aujourd'hui pleinement de la vie puisque l'épreuve des examens n'est plus qu'un souvenir...
Certes malgré les progrès et l'évolution des droits ,et égalité homme- femme ,depuis les premières féministes des années 50-60...qui se sont battuent pour l'égalité homme femme etc...Il y a encore pas mal de pain sur la planche si je puis dire ...En réalité ,le sexisme reste profondément encré dans les mentaliités ,il est très difficile de faire évoluer l'égalité des hommes et des femmes ,les femmes ce sont battuent pour accéder aux statuts des hommes (études ,travail ,donc revenu)...Elles ont oublié (en passant) le plus important...c'est elle qui porte la vie ,c'est elle qui mettent les enfants aux monde, et dans la majorité des cas ,c'est elle qui s'en occupe ainsi que ménage etc...Donc elles font double emploi...d'où les grandes difficultés d'élever de s'occuper des enfants et de s'épanouir à l'extérieur dans un emploi correcte rémunéré et correspondant au aspiration de chacune . De plus la majorité des hommes eux n'ont pas fait le chemin inverse ni valorisé ce travail 24 h sur 24 des mères...travail pas payer d'ailleur,donc totalement dévalorisé et nié...Et ce sont dans les crèches ,encore des femmes qui s'occupent des enfants des autres avec de bas salaires ,par rapport aux emplois considérés comme masculins donc sérieux et bien rémunérés...ET pourtant ce travail d'élever des enfants c'est l'avenir de la société... les femmes ce sont donc fait avoir sur toute la ligne ,sauf celles qui sont dans les classe sociales élevées aisées,et qui ont eu la chance de faire des études universitaires ... Le sexisme vis a vis du corp des femmes vu comme objet de désir , c'est encore agavé , avec la venue de l'Islam qui est de loin la religion la plus sexiste au monde...On voit partout dans nos villes des filles et femmes voilées...Comme si cela était devenu naturel maintenant en Europe, cette stigmatisation sexuel des femme qui cachent leurs corps et leurs cheveux en portant de rgrandes jupes et un voile sur la tête ! Oui le sexisme à cause de tout cela ,la crise économique ,la non évolution des hommes ,la non égalité dans le travail et le revenu ,et Islamisation de nos société ,le sexisme a de très beaux jours devant lui...
En octobre 2018, Manal Toumi et Sah Gulhan ont été élus conseillers de district du PTB, respectivement à Deurne et à Anvers. Avec leur groupe de base, ils mobilisent pour la manifestation contre le racisme du 24 mars. Objectif: envoyer trois bus au départ d’Anvers.

Le gouvernement indien d’extrême droite mène une politique néolibérale ciblant les syndicats et la minorité musulmane. Au Kerala, État fédéré du sud-ouest du pays, le parti communiste résiste en mobilisant la population.

Le 1er janvier dernier, cinq millions de femmes ont formé une chaîne humaine traversant tout l’État du Kerala. Pour protester contre l’inégalité et le traitement discriminatoire des femmes et dénoncer le patriarcat, elles se sont alignées sur 620 kilomètres le long des routes et autoroutes.

Une douche froide. Voilà ce que reçoit le personnel de UPS après des efforts pendant des années. Au moins 94 emplois sont menacés alors qu’UPS a réalisé plus de 100 millions d’euros de bénéfices ces sept dernières années…

Le jeudi 14 mars, le tribunal de première instance de Bruxelles a jugé que les partis qui présentent des listes dans les deux parties du pays – comme le PTB – ont droit à une dotation publique qui prend en compte leurs électeurs des deux parties du pays. Ce jugement est une avancée pour le PTB dans sa lutte contre les partis dominants, qui refusent de lui accorder la totalité de sa dotation. Par une nouvelle proposition de loi, la N-VA tente désormais d'entraver le PTB en tant que seul parti national.

Prenez une banque belge au hasard, analysez ses dirigeants et vous pouvez tisser l’arbre généalogique de toutes les grandes familles fortunées de Belgique. Et leur mainmise sur l’État, grâce aux réseaux qu’elles ont tissés au cœur du pouvoir. Le constat fait froid dans le dos. Il est démontré par le Professeur Geoffrey Geuens (ULiège), spécialiste des relations entre grande bourgeoisie et pouvoir politique. Interview.

Eric Neuprez (57 ans) est secrétaire général de la Centrale générale (CG) de la FGTB, la plus grande centrale ouvrière de Belgique qui compte 430 000 membres. Nous l’avons rencontré pour, entre autres, évoquer le Congrès de la centrale syndicale qui s’est déroulé en novembre dernier. Originaire de Verviers, un bastion ouvrier, Eric Neuprez a déjà derrière lui un long parcours militant. Rencontre.

14 juillet 1789, la Bastille, prison-symbole du pouvoir royal français est prise par des insurgés parisiens. 27 septembre 1830, les troupes hollandaises venues rétablir le pouvoir du Roi des Pays-Bas sont mises en déroute et fuient Bruxelles. Le point commun entre ces deux moments-clés de notre histoire contemporaine ? Le peuple en colère est à la manœuvre. Les raisons de sa colère ? La cherté de la vie et des taxes antisociales.

Depuis cinq mois, le personnel des éditions de l’Avenir fait face à un plan social qui menace 60 emplois sur les 250 que compte le groupe. En plus de l’emploi du quart des travailleurs, c’est l’avenir de la presse locale qui est menacé. Pourtant, l’Avenir est aux mains du public…

Le chroniqueur Stefaan Van Kerchove, spécialiste de la Chine, explique qu'en Europe, il faut multiplier l'offre de trains-couchettes et en réduire fortement le prix du billet pour les voyageurs : ce mode de transport constitue en effet la seule alternative écologique à l'avion. Dans ce domaine, l'Asie montre l'exemple.