« La colère dépasse ce que peut imaginer le gouvernement »

Photo Solidaire, Antonio Gomez Garcia
Photo Solidaire, Antonio Gomez Garcia

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il faut tenir bon et on arrivera à culbuter cette clique de voleurs de menteurs de faux-culs. Il faut avoir tous les défauts pour réussir en politique.L'union fait la force.
Je veux que chaque grosse dépense et nouvelle loi soit faite en référendum part le peuple et non part un type parle soit disant pour le peuple. Le peuple ne voulait pas de F35 à la con le peuple veux se nourrir, ce soigner, élevé c'est enfants decament, le peuple veux partir en retraite à un âge décent, et pas être traité comme des esclaves et ce faire traiter comme des chien. Mais je pense maintenant à l'instant où j'écris ce message que la colère gronde et qu'il n'a plus moyen de calmer cette haine envers ce gouvernement qui nous assouvi et qui pense qu'il ne va rien leurs arriver vous aller tombé de haut quand le peuple va vous défoncés le parlement. Méfiez-vous le peuple n'est plus dupe
Bonjour, J'ai lu dans l'article que «Stéphanie Servais» se fiche que le diesel soit à 2,50€, pourvu qu'il y ait des transports public «gratuits». Je suis accompagnateur de train et travaille dans les services de tard (derniers trains), se terminant entre 23:30 et 02:15 du matin. Le dernier train me permettant de rentrer chez moi, après ma journée de travail, est à 23:05. Vous aurez vite compris qu'il m'est impossible d'utiliser les transports en commun et que je suis, dès lors, obligé de me rendre à mon travail en voiture. Cela ne me fais pas rire dutout de penser que je devrais payer 2,50€ le litre de diesel en sachant que je n'ai pas la possibilité de me rendre au travail en transport en commun. Ceci est juste un petit commentaire, qui je l'espère, fera penser à toutes les personnes qui travaillent, comme moi, «AU SERVICE DES AUTRES» et auxquels on ne pensent pas toujours. Continuons le combat... Bien à vous.

« Bon avec les blancs, mais mauvais pour les noirs ».

Alors que les conservateurs (cdH, CD&V, N-VA, Vlaams Belang et une partie des libéraux) ont recalé la proposition de loi sur l'avortement prévoyant l'allongement du délai légal, la réduction du délai de réflexion et la suppression de toutes les sanctions spécifiques, nous republions une interview réalisée à la fin de l'année dernière, lorsque cette proposition de loi était approuvée par la commission justice de la Chambre.

Pour la Commissaire flamande aux droits de l'enfant, quelque chose ne tourne pas rond : enfants et jeunes ont été les gran

La crise du transport aérien fait l’actualité depuis le début de l’épidémie de coronavirus.

La Belgique a-t-elle « civilisé » le Congo ? C’est l’histoire que racontent les monuments publics en Belgique. La réalité est encore aujourd’hui peu connue et peu enseignée. Deux camps s’opposent : d’un côté, celui d’un roi, Léopold II, fasciné par les empires coloniaux et qui finira par faire du Congo sa propriété personnelle ; de l’autre, celui des Congolais et de leur résistance.

Cela fait 60 ans que le Congo a obtenu son indépendance. D'abord propriété de Léopold II, le Congo a été exploité pour enrichir quelques grands capitalistes belges ainsi que la famille royale. Impossible de comprendre l'importance du mouvement de décolonisation et les débats actuels sans se plonger dans l'histoire de ce gigantesque pays africain. Rencontre avec Lucas Catherine, écrivain et spécialiste de la colonisation.

L’épidémie de coronavirus chez Tönnies, le plus grand abattoir d’Europe, met en évidence les problèmes de la production locale de viande. Entretien avec Inge Höger, députée du parti de gauche Die Linke.

Le jeudi 18 juin, une proposition devait être votée au Parlement fédéral pour permettre aux travailleurs du secteur cultur