« La colère dépasse ce que peut imaginer le gouvernement »

Photo Solidaire, Antonio Gomez Garcia
Photo Solidaire, Antonio Gomez Garcia

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il faut tenir bon et on arrivera à culbuter cette clique de voleurs de menteurs de faux-culs. Il faut avoir tous les défauts pour réussir en politique.L'union fait la force.
Je veux que chaque grosse dépense et nouvelle loi soit faite en référendum part le peuple et non part un type parle soit disant pour le peuple. Le peuple ne voulait pas de F35 à la con le peuple veux se nourrir, ce soigner, élevé c'est enfants decament, le peuple veux partir en retraite à un âge décent, et pas être traité comme des esclaves et ce faire traiter comme des chien. Mais je pense maintenant à l'instant où j'écris ce message que la colère gronde et qu'il n'a plus moyen de calmer cette haine envers ce gouvernement qui nous assouvi et qui pense qu'il ne va rien leurs arriver vous aller tombé de haut quand le peuple va vous défoncés le parlement. Méfiez-vous le peuple n'est plus dupe
Bonjour, J'ai lu dans l'article que «Stéphanie Servais» se fiche que le diesel soit à 2,50€, pourvu qu'il y ait des transports public «gratuits». Je suis accompagnateur de train et travaille dans les services de tard (derniers trains), se terminant entre 23:30 et 02:15 du matin. Le dernier train me permettant de rentrer chez moi, après ma journée de travail, est à 23:05. Vous aurez vite compris qu'il m'est impossible d'utiliser les transports en commun et que je suis, dès lors, obligé de me rendre à mon travail en voiture. Cela ne me fais pas rire dutout de penser que je devrais payer 2,50€ le litre de diesel en sachant que je n'ai pas la possibilité de me rendre au travail en transport en commun. Ceci est juste un petit commentaire, qui je l'espère, fera penser à toutes les personnes qui travaillent, comme moi, «AU SERVICE DES AUTRES» et auxquels on ne pensent pas toujours. Continuons le combat... Bien à vous.

Le décret qui mettait fin aux subventions au carburant est abrogé. C’est le résultat d’un mouvement social sans précédent depuis 15 ans en Équateur. Une victoire significative dans le contexte latino-américain.

« Spray au poivre. Autopompe. Matraques. Hurlements. Les bottines des policiers… » Matilde De Cooman est militante de Comac, le mouvement étudiant du PTB, à Gand. Ce samedi 12 octobre, elle participait à l’action pacifique pour le climat d’Extinction Rebellion, violemment réprimée par la police. Voici son témoignage.

Jambon 1er braque à fond à droite et attaque frontalement le milieu associatif qui se montre critique. Les citoyens qui s'unissent pour obtenir un changement constituent toutefois une partie cruciale de notre société pour défendre et faire progresser l'État-providence et nos droits fondamentaux. Aperçu des réactions.

Les manifestants exigent la démission du gouvernement irakien. Celui-ci prend un certain nombre de mesures pour faire reculer le chômage et répondre au manque de logements.

Mobilisations monstres, grèves, couvre-feu pour 60 jours, palais présidentiel évacué : l'Equateur connait des troubles soc

Depuis le 27 septembre, les agents pénitentiaires de la prison d'Anvers sont en grève. Cela fait des années que les conditions de travail et le manque d'effectifs posent un gros problème. Mais ces dernières semaines, cela a vraiment dépassé les bornes.

Le déclin actuel de l’économie mondiale n’est un secret pour personne.

Le 28 mars dernier, Matthew Taylor, le CEO de l'entreprise productrice de fil d'acier Bekaert, annonçait une restructuration : 281 des 1 300 emplois allaient devoir disparaître. Il faut savoir qu'il avait promis aux actionnaires d'augmenter le rendement de 5 à 10 %... Pendant six mois, les travailleurs ont lutté avec leurs syndicats. 

Placé en faillite ce lundi matin, le voyagiste britannique a débuté le retour en catastrophe de ses 600 000 clients, des touristes. Une autre course a dans le même temps commencé : celle du démantèlement de la multinationale financiarisée.