La colère des soignants face à un système malade

Photo Solidaire
Photo Solidaire

Ajouter un commentaire

Commentaires

chose et sur vous allez etre reçu poar charles michel , il vas vous dire oui oui je comprend je vous tend la main ,et de l autre le couteaux dans le dos il qu a regarder avec les syndicats se qu il on fait il sont revenus sans rien et avec un couteaux dans le dos ,moi plus je le vois plus son nez s allonge , un veritable menteur a 100% vous n avez que 2 solution avec eux 1 vous ete d accord et tous se passe bien vous vous faite entuber , ou de 2 vous ete pas d accord mais il s en fous il vous plante le couteaux a pain dans le dos donc résulta vous aurait rien ,donc seul solution foutre ce charles a la porte croyer moi s et la seul et bonne solution , et prochaine élèction votez plus MR s.v.p ni cd&v,et nva
Vous savez ce gouvernement veut la mort pur est simple du petit , pour favorisé leurs fameux élites , multinationales et autres pourritures du même genre ! Le seul moyen de changer quelques choses , c'est de faire tomber le plus vite possible ce gouvernement de la HONTE , ça ne sert à rien de discuter avec eux , ils ne vous entendent pas , !!!
il serait temps qu un parti et je ne vois que le votre pou faire bouger les choses on attends quoi auraient on peur du théatrale gounvernement dommage 30 ans demoins je m inscrivais sur les listes étant itinérante j auris pu pousser une liste mais on avance et qu allez vous faire pour contrer ces clowns si vous vous y mettez il est grand temps et surtout pasles musulmants pour faire gonfler les voix de toute manière s il a un pareilsur une liste la prochaine fois le ministre sera comme ça
gouvernement de merde ils n'ont plus d'argent alors qu'ils suppriment quelques ministres et acolytes ils retrouverons un paquet de sous de toutes façons lors des porochaines elections je ne voterais pas ou alors contre ces guignols !
J'ai 60 ans le 5 juin 2017. Je travaille à l'Institut de Lierneux. Pour partir à la retraite à 60 ans, il me faut 42 ans de cotisation. Comment aurais-je pu m'occuper de malades mentaux dès 18 ans ? Et comme j'ai étudié après 20 ans (dans un autre domaine), sans vergogne je n'ai plus droit à la moindre année de pension anticipée. Or aujourd'hui, je suis sur les genoux. Mais de tout cela, j'en ai déjà parlé avec Monsieur Hedebouw. (que je remercie une fois de plus au passage) Marc.
Je vous comprend monsieur , ce gouvernement Est fou , car il épuise les plus âgés au boulot , et de l'autre côté exclus les jeunes du chômage parce qu'il ne trouve pas de boulot ! Dans le but d'enrichir encore un peu plus les multinationales ,nantis ..... Pour m'a part , il ne faudrait pas attendre la fin de la législature de ce gouvernement pour réagir , car deux ans avec de telle énergumènes , vous feront revenir au moyen-âge !!!
quand es que se gouvernement de merde tombera t il c est un gouvernement pour les riches
si cela continue comme cela rien me changera il ira jusque au bout ce gouvernement de merde car je vois que rien me bouge , s et bien de discuter mais faudrait agir vite car tous nos acquis s en vas il vote des lois a tous bout chants a l insu des syndicat et dans leur dos , me vous étonner pas si un jour il nous ferons payer pour l air que l on respire
La facture des hôpitaux digne d'un hôtel 7 étoiles, ou va l'argent et que fait ont de cet argent, nous avons une sécurité sociale qui privilégie ceux qui ne cotise pas. Ce pays va à sa perte. Un soulèvement du peuple est nécessaire pour arrêter cette politique qui ruine notre pays.
Un soulèvement du peuple est nécessaire pour arrêter cette politique qui ruine notre pays , comme vous dite mais faut t il qu il a lieu oui on parle mais que fait t on rien pour l instant et jusque a présent je vois rien bouger ni s organiser , a part quelque manifestation s et tous il faut plus de force si on veut arriver a quelque chose , il a quelque temps j ai fait remarquer que charlos me communique rien on le vois pas il prend des décision en comiter restreins et comme il la dit JE FERAIT LES REFORME COUTE QUE COUTE donc il le fera , il s en fous des gréve et autre , un exemple les pauvres gardien prison un mois de greve et alors rien , no militaire ben meme chose ferme ta gueule et travail casse toi la santé etc, etc j en ai rien a foutre voila se qu il dit , donc il et plus que temps d agir et trés vite si on veut encore avoir quel que chose
Au prochaine élection et malheureusement il faudra probablement attendre jusque là pour espérer un changement, c'est de n'inclure dans notre vote aucun membre de parti qui se sont "radicalisés" par la finance ! Cela dit, lorsque l'on regarde chez nos voisins français, celui qui a été plébiscité lors des primaires de la droite, est un illuminé du libéralisme à tout va : travailler plus longtemps, flexibilité du travail, rabotage des salaires, des pensions, de la sécu. Toute la panoplie du diktat européen. Tout pour les "gros" et rien pour ceux qui font leurs enrichissements, les travailleurs. Eux aussi vont rigoler "jaunes" et se faire bouffer (socialement et financièrement) par la droite !
Pour avoir travaillé dans le non-marchand, je reçois une pension qui me permet à peine de vivre, je ne compte plus les heures supplémentaires non payées ni reprises en congé. Que dire, que faire? Je comprends les travailleurs actuels qui s'indignent contre un gouvernement incapable de prendre ses responsabilités, pauvre Belgique. Tant qu'elle existe encore, ne faudrait-il pas une véritable révolution ? En attendant, à 70 ans, je dois encore travailler pour boucler les fins de mois! Une chance d'avoir fait attention à ma santé...

Le samedi 15 juin au soir, peu de plats ont été livrés à domicile à Gand. Les coursiers de Deliveroo de la ville ont arrêté le travail pendant une heure pour protester contre la baisse constante des salaires et les conditions de travail précaires. Les coursiers grévistes ont réussi à mettre une pression telle que le système a été mis à plat.

« Les dernières décennies ont été dures pour le monde du travail, en grande partie à cause des changements technologi

Le recours à la force contre l’occupation pacifique de la place devant le quartier général de l’armée soudanaise à Khartoum était prévisible. Mais la brutalité avec laquelle le groupe paramilitaire RSF (Rapid Support Forces) s’est comporté le lundi 3 juin au matin a immédiatement balayé toutes les illusions sur le nouveau régime militaire.

La SNCB vient de décider de réduire l'horaire d'ouverture des guichets de 75 gares en Belgique. Gares ouvertes à mi-temps, fermées le week-end. La stratégie de déshumanisation des gares suit son cours, au grand dam des organisations syndicales et des navetteurs. La résistance s'organise.

Les dix nouveaux élus du PTB au Parlement wallon ont prêté serment ce mardi. Le premier député ouvrier du PTB à la Région wallonne, Frédéric Gillot, a transmis symboliquement ce mardi le flambeau ces élus du peuple, en présence de membres du PTB et de son président, Peter Mertens.

Lors des élections européennes, les deux grandes familles politiques traditionnelles ont subi une défaite. L’électeur a clairement sanctionné la politique d’austérité mise en place par l’Union européenne et signifié son ras-le-bol des recettes néolibérales classiques, mais aussi d’une caste politicienne bien éloignée des réalités des citoyens. Cependant, ce rejet s’est traduit par un plébiscite de formations populistes et d’extrême-droite, ainsi que, dans une moindre mesure, écologistes. A l’exception notable de la Belgique, la gauche a perdu des plumes à peu près partout.

Des dockers français et italiens refusent de charger des armes à bord de cargos saoudiens. Ces armes sont utilisées dans la guerre au Yémen. Selon les Nations unies, cette guerre est la plus grande catastrophe humanitaire de notre temps. L'Arabie saoudite affame également délibérément la population du Yémen. Pour mener sa guerre, l'Arabie saoudite dépend des livraisons d'armes de l'Occident. Le PTB plaide pour un embargo européen sur les armes.

Nach ihrer phänomenalen und sozialen Wahl-Kampagne „phénoménale et sociale“ hat die belgische Arbeiterpartei (PTB/PVDA) ihre Stimmenzuwachs im ganzen Land bestätigt, mit Ergebnissen, die von 6,6% in Flandern bis über 12% in Brüssel und 13,5% in Wallonien reichen. Zwölf gewählte Mitglieder kommen damit von der authentischen Linken in das Föderale Parlament, ein Mitglied kommt in das Europäische Parlament, elf Mitglieder kommen in das Brüsseler Parlament, vier Mitglieder in das Flämische Parlament und zehn Mitglieder ins Wallonische Parlament. Darüber hinaus stellen wir vier Senatoren. Die Anzahl der PTB/PVDA-Abgeordneten steigt damit von 8 auf 42. Auf nationaler Ebene hat die PTB/PVDA sich zur fünftgrößten Partei unter den zwölf Parteien, die Abgeordnete stellen, entwickelt.

Maria Vindevoghel apportera une voix de gauche supplémentaire dans l'hémicycle, du côté des travailleurs : "Les travailleurs ont aussi le droit de voir enfin l'un d'eux au parlement", clame-t-elle. Suite à son élection, Solidaire publie à nouveau ce portrait (déjà paru en février).

Après avoir mené une campagne phénoménale et sociale, le Parti du Travail de Belgique (PTB) confirme sa progression partout dans le pays, avec des résultats allant de 6,6 % en Flandre à plus de 12 % à Bruxelles et 13,5 % en Wallonie. La gauche authentique envoie ainsi 12 élus au Parlement fédéral, 1 élu au Parlement européen, 11 élus au Parlement bruxellois, 4 élus au Parlement flamand et 10 élus au Parlement wallon. S’y ajoutent encore 4 sénateurs. Le nombre de parlementaires du PTB augmente donc de 8 à 42. Au niveau national, le PTB est devenu le 5ième parti en importance parmi les 12 partis qui ont des élus.