La politique « flops, flops, flops » du gouvernement

L’oxygène dont ont besoin les travailleurs, nous voulons aller le chercher chez les super-riches, avec une taxe des millionnaires. (Photo Solidaire, Dieter Boone)
L’oxygène dont ont besoin les travailleurs, nous voulons aller le chercher chez les super-riches, avec une taxe des millionnaires. (Photo Solidaire, Dieter Boone)

Ajouter un commentaire

Commentaires

de toute façon se gouvernement vas ruiner le payer s il continue ( enfin il le ruine déjà) , mais se charles michel n ' écoute pas les gens il fait politique de l autruche et continue a scie la branche ou il et , Il préfere donner des cadeaux au entreprise . Et quand il on reçu le cadeaux ben voila se qui se passe s et pas job job job s et bey bey au revoir la belgique , il et temps que sa change voir rapidement je ne sait pas s il et déjà pas trop tard on et enfonce jusque au coup , attention s et pas fini vous allez voir se qui vas arriver pour trouver les milliards ,il et capable de tous pour y arriver .
A propos de la création d'emplois, le supplément "Références" (Le Soir, 17 septembre 2016) cite les chiffres de la Banque nationale; "Le nombre de personnes au travail en Belgique a augmenté de 1,02 % au cours des deux dernières années, passant de 4.537.600 au premier trimestre 2014 à 4.628.500 au deuxième trimestre 2016 soit la création nette de 90.900 postes de travail." Mais qu'est-ce qu'un "poste de travail'? A combien d'heures correspond-il? De quelle durée est le contrat? Si Caterpillar réussit à détruire 2200 postes de travail industriels et qu'on invente 4400 postes intérimaires, temporaires, à temps réduit, avec un salaire de misère ... aura-t-on augmenté l'emploi de 100% ?
Le problème c'est que l'ultralibéralisme tue à petits feux les petits travailleurs et les acquis sociaux , que d'autres ce sont battus pour les obtenirs ! Le 21 siècles= le nouveau esclavages dès travailleurs pour enrichir les multinationales capitaliste à n'importe quel prix avec le soutien des partis politiques de droite !!!! Quelle drôle d'époque camarades, ON ce croirait revenir dans le moyens âge !
très juste cela , de toute façon on aura beau faire se gouvernement doit trouver 4,2 milliard sur qui vas t on les trouver , encore sur les petits travailleur , la secu sociale , les malades et handicaper , les chomeurs , etc etc j en suis sur et certain , de toute façon en belgique s et ferme ta gueule et paye , mais a force de payer ben il aura plus rien , attention il son capable de supprimer le chomage et encore plus dans la sécu sociale (se qui et déjà le cas pour certain ) se gouvernement et une ruine pour le pays , et chaque année s et pareil depuis des année ' ( les forts vaincrons et les faible subirons s et la devise de se gouvernement )
Juste, mais si ce fameux gouvernement vois qu'il se forme une forte résistance, alors ils devront faire marche arrière où alors ils risquent de provoquer une révolution , car lès personnes exclue de tout à mon avis n'aurais plus rien à perdre ! Heureusement que dès partis comme le PTB est là pour pointer les inégalités de ce couple MR NVA , d'autres partis de gauche devrait suivre le mouvement contestataires est également avec l'implication des syndicats !! À mon avis , il faut garder espoir tout peut arriver !!!!
Nous avons à faire à une bande d'amateurs. Le problème, c'est qu'ils sont dangereux. En effet, les milliards injectés à tord et travers ne servent qu'à protéger les grosses fortunes. Ils ne servent pas l'économie, ils la détruise, appauvrissent le peuple. Au lieu de créer de l'emploi, ils les suppriment. Pas d'argent, pas de consommation, pas d'économie, pas d'emploi. Ces "superman" n'ont rien compris. Magnette me donne de l'urticaire, Michel me gonfle ce qui provoque des flatulences et que dire de Madame Engie-Electrabel ? Marghem, c'est Galant II. Hautaine, dédaigneuse, il y avait madame Nee et maintenant, il y a madame "J'ai toujours raison". Quelle tristesse, et ces guignoles ne sont pas honteux. En Belgique, il y a deux grands voleurs : les banques et l'état.
Vous avez entièrement raison !!! Mais ils font semblant d'être incompétents, car pour faire des cadeaux aux multinationales capitaliste et bien là, ils ne le sont pas !!!
Ne pas lâcher la pression. Il faut maintenir des actions syndicales fortes et ne pas abandonner les gens. Je pense que si la cadence est plus régulière, les gens suivront. Beaucoup sont déçus par le manque de suivi de la première manifestation. Petit à petit, l'excellent travail d'information du PTB rend la parole et surtout la pensée critique à la population, dans la bonne direction. Les mensonges répétés et le cafouillage au niveau du gouvernement, s'ils servent à masquer les buts non avoués qu'il entretient le desservent quant à l'insécurité et le peu de crédibilité qu'il distille. Le volet de la sécurité est le point fort évidemment qui fait basculer les certitudes. Il était prévisible que le terrorisme et l'exode des pays noyés sous les bombes vers l'Europe allaient alimenter les visées xénophobes de sa propagande. C'est le rappel à son "ordre" que bat Franken avec ses messages répugnants et sa politique : On peut rire et profiter du malheur des gens ! Le passage de l'extrême droite laisse toujours infailliblement les pays exsangues tout autant économiquement qu'au niveau des valeurs humaines.

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à nouveau intenses suite à l’attaque de deux tankers. Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a directement imputé ces attentats à l’Iran, sans la moindre preuve. Sommes-nous une fois encore à l’aube d’une escalade militaire justifiée par de faux prétextes ?

Le 11 avril, quatre mois après le début du soulèvement populaire, la destitution du président soudanais Omar el-Bechir a mis fin à trente années de dictature. El-Bechir avait pris le pouvoir en 1989 par un coup d’État militaire. Depuis sa chute, le peuple ne relâche pas la pression. Malgré une répression sanglante...

Ali Aarrass est Belgo-Marocain. En 2008, il est arrêté par la police espagnole. Contre l’avis de l’ONU, il est extradé vers le Maroc en 2010. C’est la descente aux enfers : après 12 jours de torture, on lui fait signer un document qui deviendront ses « aveux ». Il est alors condamné à 12 ans de prison.

Le rappeur irako-britannique Lowkey sera à ManiFiesta 2019 en compagnie de son DJ Awate. Lowkey y donnera un concert, mais il participera également à une conférence. Voilà qui promet, le très populaire artiste underground étant connu pour ses textes et déclarations au vitriol.

Dans le sud de la Colombie, la population autochtone, les paysans et les syndicats descendent dans les rues. Depuis l’accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC en novembre 2016, 472 leaders de mouvements sociaux ont été assassinés. Le syndicaliste Alberto Orgulloso Martínez, directeur de l’École syndicale nationale, nous apporte son éclairage.

Elles sont travailleuses domestiques. Elles travaillent en Belgique depuis plus de 10 ans mais n’ont pas de papiers. Il y a quelques mois est née la Ligue des Travailleuses Domestiques, un collectif lancé par la CSC afin que ces travailleuses s’organisent pour défendre leurs droits. Solidaire est allé à leur rencontre.

Pour Ivo Janssen, il est incompréhensible que le gouvernement arrose les grandes entreprises industrielles de gros subsides alors que les petites entreprises ne reçoivent aucun soutien financier et que le travailleur est accablé de taxes supplémentaires. Il faut prendre des mesures drastiques pour contraindre les grands industriels à rendre leurs procédés de production neutres en CO2.

Pas assez de transports en commun. Et la technique du parapluie (« c’est pas moi, c’est l’autre »). Un récent rapport de la VUB et de l’ULB vient mettre en lumière ce qui fait de la capitale belge une des pires villes européennes en matière de mobilité. Mais de ce tableau  noir sortent aussi les pistes de solution.

Le samedi 15 juin au soir, peu de plats ont été livrés à domicile à Gand. Les coursiers de Deliveroo de la ville ont arrêté le travail pendant une heure pour protester contre la baisse constante des salaires et les conditions de travail précaires. Les coursiers grévistes ont réussi à mettre une pression telle que le système a été mis à plat.

« Les dernières décennies ont été dures pour le monde du travail, en grande partie à cause des changements technologi