« Monsieur le ministre des Finances, les Panama-profiteurs vont-ils bénéficier de votre amnistie fiscale ? »

Images La Chambre
Images La Chambre

Ajouter un commentaire

Commentaires

Le ministre des finances ne fera rien , lui aussi est une DALIDA ( parole,parole ....) au gouvernement et au sénat ,personnes votera une loi pour taxer les richesses même eux ont de l'argent planquer !! il y a une dicton LES LOUPS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX !!!
Je pense que cet événement est essentiel à mettre en exergue pour le PTB car retrouver ces milliards détournés permettrait de mener une véritable augmentation des revenus de la population belge, diminuer les impôts augmenter les pensions diminuer les accises sur l'énergie alimenter la recherche pour diminuer la facture énergétique réindustrialiser la Wallonie proposer de meilleurs formations dans les emplois non pourvus Il faut donner une priorité totale et unique à cette sensibilisation surtout en utilisant tous les moyens de communication, presque pratiquer un matraquage continu en utilisant des mots simples et directs pour toucher la fibre sensible, je propose un slogan : Plus de sous pour les citoyens moins de sous dans les paradis fiscaux : arrêtez pour une fois de voter MR-PS-CDH-Ecolo tous endormis (plus c'est direct et simple plus c'est efficace car les gens ont l'impression qu'ils ne savent rien faire et ce slogan leur montre qu'ils possèdent l'arme totale) Il faut en inonder" la grand-place médiatique" si on règle ce problème tous les problèmes économiques de la Wallonie sont résolus !!
Bien dit, Mr Van Hees . Courage. Merci
Oui, bravo Marco Van Hees!
Il faudrait poursuivre le ministre des finances devant la justice pour fautes graves et par conséquence,collaboration avec les fraudeurs.Même si vous n'êtes pas soutenu par d'autres sénateurs,continué monsieur Van Hees
C'est très bien Mr Van Hees ! Cependant vous oubliez encore et encore de citer les premières victimes des multiples "crises" fabriquées par un modèle non seulement ultra -capitaliste et néo -libéral MAIS aussi ultra- patriarcal ,misogyne , qu'il soit de gauche ou de droite !!!!! , et ,ce sont toujours LES FEMMES qui encaissent les plus graves conséquences de toutes les décisions de la testocratie dans son ensemble ! Flora Tritan le proclamait déjà au début du 19e siècle ..." le prolétaire du prolétaire , C'EST SA FEMME " ! Comment se fait-il que vous niez et passez si souvent sous silence ce constat qui se déroule devant vos yeux !! Vous faites les mêmes erreurs de dénis et d'omissions que TOUS les autre partis ...dominés par des hommes ,qui pensent et p arlent en notre nom sans nous donner la parole et le pouvoir de décider pour nous -mêmes . C'est démocratiquement très grave et... dommageable pour la moitié de la population mondiale . Merci de me répondre !

« Les porcs continuent de grandir, les agriculteurs continuent de travailler », répondait en avril dernier Jos Claeys, directeur de Westvlees, interrogé sur le risque d’infection dans son abattoir. Aujourd’hui, il apparaît qu’un tiers des personnes travaillant dans l’atelier de découpe ont été testées positives au coronavirus. Les témoignages du personnel montrent que ce sont les conditions de travail qui sont à l’origine de l’épidémie. Et Westvlees est loin d’être un cas isolé.

S’il y a une leçon à tirer de la gestion de la crise du coronavirus en Belgique, c’est que le morcellement des compétences et la régionalisation des soins de santé ne fonctionne pas. Cela a été un handicap important qui a contribué à la débâcle de notre pays dans la lutte contre le virus. Aujourd’hui, Paul Magnette et Bart De Wever envisagent pourtant de régionaliser complètement les soins de santé. Comme s’ils ne tiraient aucune leçon de la crise. Ou bien qu’ils avaient un autre agenda. Voici pourquoi nous devons et nous pouvons les en empêcher.

Le printemps 2020 a été anormalement chaud et sec dans notre pays.

Alors que la direction du groupe Nissan-Renault annonçait en mai dernier la fermeture de son usine barcelonaise, un accord

Trois spéculateurs ont réalisé un véritable hold-up financier sur le dos de 1 400 travailleuses. Aujourd’hui, ces trois spéculateurs sont millionnaires. Les 1 400 travailleuses, elles, n’ont plus d’emploi. Retour sur les dessous d’une escroquerie qui ne doit pas rester impunie.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. La crise du coronavirus rendrait nécessaire l’imposition de sanctions répressibes. À Anvers, un couvre-feu a été installé. La mesure pourrait être aussi mise en place à Bruxelles ou Liège si l’épidémie devait s’intensifier. Karin Verelst, chercheuse à la VUB, a cependant des sérieuses critiques. Selon elle, des mesures telles que le couvre-feu créent un précédent qui pourrait mettre en péril nos droits fondamentaux. Entretien.

De puissantes explosions ont eu lieu dans la zone portuaire de Beyrouth (capitale du Liban), dévastant de nombreux bâtimen

Le 31 juillet dernier, la nouvelle tant redoutée tombe : Brantano est déclaré en faillite par sa maison-mère, FNG. Le lendemain, tous les magasins restent fermés, à l’initiative des travailleuses et de leurs organisations syndicales. Ce mardi, un rassemblement avait lieu dans la région namuroise. Reportage auprès de ces travailleuses pour qui cette faillite est tout sauf inévitable.

Neuf années après la guerre en Libye, menée par les pays de l’OTAN avec la participation de l’armée belge, la situation da

Août 2019, Mehdi Bouda (17 ans) est tué par une voiture de police.