Budget 2016 et tax shift :: Le gouvernement Michel roule pour le 1 %

Dessin Solidaire, Jasmine Elsen
Dessin Solidaire, Jasmine Elsen

Ajouter un commentaire

Commentaires

Jamais ce gouvernement de droite ne rabotera les avantages des riches d'un seul euro et les faire contribuer à cette crise financière, qui si cela continue, virera tout droit à une crise humanitaire !! Mais qu'est que le gouvernement et les richards en ont à faire du nombre croissant de gens en difficulté ? RIEN. On manipule tout : argent, emploi, prix, etc. et tout le monde est manipulé... Crise artificiel pour les riches, mais bien réel pour le peuple travailleur, chômeur, pensionné.
Taxer les hauts revenus' Le FMI fait sa mini-révolution c'était en 2013 ; Par AFP , publié le 11/10/2013 à 07:54 Plus les riches sont riches, moins la croissance est forte: c'est le FMI qui le dit. C'était en 2015 Par LEXPRESS.fr , publié le 16/06/2015 à 11:40 «Ce ne sont pas les plus riches qui font augmenter la croissance» c'est aujourd'hui Arnaud Lefebvre - Express.be - mercredi 19 avril 2017 Les inégalités sociales pèsent sur la croissance économique, indique un rapport d’experts du FMI cité par L’Exppress. Les chercheurs estiment ainsi que des crises financières sont plus susceptibles d’avoir lieu à cause des inégalités de revenus. Pour résoudre ce problème, les auteurs de l’étude soulignent qu’il serait nécessaire d’aboutir à une meilleure répartition des richesses via davantage d’impôts sur les actifs et sur les biens immobiliers. L’association Oxfam s’est dite satisfaite de ces conclusions. Pour Nicolas Mombrial, le directeur d’Oxfam, ce rapport du FMI montre que l’on n’atteindra pas davantage de croissance économique en rendant les riches encore plus riches. « L’écart entre les riches et les pauvres est à son plus haut niveau depuis des décennies », souligne encore l’étude. Plusieurs raisons sont avancées. « L’assouplissement » des règlementations du marché du travail, la baisse de popularité des syndicats ainsi que la diminution des salaires minimums auraient ainsi abouti au renforcement des inégalités de revenus. Ces contextes ont affaibli les possibilités de négociations des travailleurs. Les salaires plus bas ont également été affectés négativement par les progrès technologiques. Crises Selon l’étude, lorsque les revenus d’un cinquième des riches connaissent une hausse d’1%, la croissance économique s’affaiblit à moyen terme, soit de -0,08 point. Par conséquent, les avantages de la croissance ne se propagent pas vers les groupes les plus pauvres de population. On ne peut donc pas dire que les revenus des plus riches sont injectés dans l'économie. En revanche, si les revenus d’un cinquième des plus pauvres augmentaient d’1%, la croissance économique augmenterait de 0,4 point, indiquent les experts. Selon ceux-ci, les revenus plus élevés des groupes les plus riches ainsi qu’une stagnation des bas salaires des groupes les plus pauvres de la population sont susceptibles de provoquer des crises financières. « Une période prolongée d'inégalités plus élevées dans les économies avancées a été associée à la crise financière (de 2008-2009) en renforçant l'endettement par effet de levier (...) et en permettant aux groupes de pression de pousser vers plus de dérégulation financière », conclut le rapport. !!!!!!!!!!ALORS.........LA TAXE DES MILLIONNAIRES........UNE UTOPIE !!!!!!!!!!

Après avoir récemment tenté à plusieurs reprises de faire tomber le président vénézuélien Nicolas Maduro, le président américain Donald Trump a accentué la pression le lundi 5 août, en annonçant un embargo contre le Venezuela. Une mesure qui met encore plus le couteau sous la gorge de la population vénézuélienne.

Ce lundi 5 août, le Parlement indien a voté la révocation de l’autonomie de l’État du Jammu-et-Cachemire (la partie indienne de la région du Cachemire), au nord de l’Inde. Cet État est depuis sous le contrôle direct et autoritaire du gouvernement indien, dirigé par le parti nationaliste hindou BJP. Avec un nationalisme renforcé en Inde et au Pakistan et des islamistes fondamentalistes au Cachemire, la situation risque de dégénérer en un conflit local et international.

A quelques jours de ses 100 ans, l’ancien résistant et militant du PTB Charles Van Besien s’est éteint. Celui qui a participé à la libération de Bruxelles en septembre 1944 aura lutté durant quasiment un siècle. Portrait.

Stan Vanhulle, pilier de la lutte à Renault Vilvorde, du PTB mais aussi de ManiFiesta, sa famille et sa Roos, n’est plus. Après 2 ans et demi, le lundi 5 août, il a perdu le combat contre le cancer. « Stan a été l’un des moteurs de la bataille pour sauver l’usine Renault. Ceux qui se battent peuvent perdre, mais ceux qui ne se battent pas ont déjà perdu. Ça, c’était Stan », écrit l’un de ses amis.

La banque HSBC, connue pour diverses magouilles (blanchiment d’argent, recours aux paradis fiscaux, etc.), vient de payer près de 300 millions d’euros à l’État belge pour échapper à un procès. Bonne nouvelle pour la justice ou nouvel exemple d’amnistie pour les plus puissants ?

En septembre, ce sera la dixième édition de ManiFiesta, la Fête de la Solidarité. Le festival, organisé par Solidaire et Médecine pour le Peuple, est né en 2010, en pleine crise politique sur fond de montée du nationalisme. Près de dix ans plus tard, ManiFiesta s’annonce toujours comme un moment de solidarité et de combat contre l'extrême droite et la division. Rencontre avec le directeur de ManiFiesta, Mario Franssen.

Aujourd’hui, cela fait 20 ans exactement que les corps de Yaguine et Fodé, deux Guinéens de 14 et 15 ans, ont été retrouvés dans un avion de la Sabena à Zaventem. Un drame qui fut pour beaucoup de citoyens belges un déclencheur d’engagement pour plus de solidarité internationale...

Il y a 20 ans, deux adolescents venus de Guinée étaient retrouvés morts suite à leur tentative de quitter leur pays pour un avenir qu'ils espéraient meilleur en Belgique. Une délégation de l'association Amitiés sans frontières s'est rendue en Guinée, sur les traces de Yaguine et Fodé.

Ces dernières semaines, de nombreuses personnes ressortent le triangle rouge pour marquer leur opposition à l’extrême droite. Ce symbole est celui de l’antifascisme depuis que les nazis l’ont utilisé pour « marquer » les prisonniers politiques dans leurs camps. Mais son origine est plus ancienne…

Il y a quatre ans, près de Marseille, les salariés d’un site de fabrication de thé luttent contre le propriétaire, le géant Unilever, qui veut fermer l’usine. Au terme des 1336 jours d’occupation des locaux, les travailleurs rachètent les machines et créent leur propre marque, « 1336 ». Petite visite dans le sud de la France.