Nouvelles récentes

Les attaques frontales contre les régimes publics de retraite sont une réalité dans de nombreux pays de l'Union européenne. En Espagne, la lutte des retraités a commencé en 2011 et se poursuit toujours. Chaque lundi, les retraités espagnols descendent dans la rue. Ils célèbrent les « Lundis au soleil » pour réclamer des pensions équitables.

« Le vieillissement coûte cher », « le déficit devient impayable », « il faut faire des économies », répètent en boucle la

Délivrée, libérée… mais toujours affamée.

On savait que les diktats de la FEB (Fédération des entreprises de Belgique) sont souvent appliqués docilement par nombre de partis politiques. Mais aujourd’hui, la fédération patronale ne se cache même plus : elle envoie directement ses amendements à la Chambre pour modifier une proposition de loi. Déroulement des faits…

La France a connu une deuxième journée nationale d’action contre la réforme des pensions le jeudi 19 décembre. Une nouvelle réussite. 1,8 million de personnes ont manifesté dans tout le pays. A Paris, il y avait 350 000 manifestants. A Lille, au moins 20 000 personnes se sont rassemblées. Le PTB était dans les deux villes.

Les travailleurs du géant de la boisson pétillante ont lutté contre un plan de restructuration décidé sans négociation avec les syndicats. Et ils ont obtenu une première petite victoire. La direction sait maintenant à quoi s’en tenir, les négociations peuvent commencer.

« Transformer la SNCB pour la rendre performante ».

Le 6 décembre, les ouvriers d'AB InBev ont remporté une victoire retentissante. La direction s'est pliée aux revendications pour la sécurité d'emploi, acquise jusque fin 2024. Le règlement vaut pour tous les travailleurs, ouvriers et employés.

Amis français, n’hésitez pas à regarder en Belgique : il y a deux ans, gouvernement et patronat ont tenté d’imposer une « pension » à points. Les travailleurs ont réussi à les faire reculer. Retour sur une victoire – et non pas une histoire – belge.

Chaque année, la coalition Stop the Killings, qui regroupe des syndicats et des ONG, organise une journée de mobilisation de solidarité internationale. Ce 10 décembre, l’objectif est de dénoncer les violences au Chili.

Pages