Nouvelles récentes

Ce 1er janvier, cela faisait exactement soixante ans que le régime du dictateur cubain Batista était renversé. Cette année, les Cubains ont célébré les 60 ans de la révolution dans un contexte particulier : Cuba s'apprête à adopter une nouvelle Constitution et tous les Cubains sont invités à s’exprimer.

Ce qui semblait impossible, les travailleurs des fast-food, de la santé, du nettoyage et les enseignants l’ont obtenu. Dans les États de Californie et de New York, le salaire minimum légal va doubler (!) et passera de 7,25 à 15 dollars.

Le soulèvement populaire au Soudan se poursuit depuis maintenant trois semaines. À l’origine des manifestations, une inflation de 70 % sur quelques mois et, surtout, un triplement du prix du pain. Mais la colère est plus large...

Roberto D’Amico a fait son entrée au conseil communal de Charleroi. Cet ancien de Caterpillar est en colère contre les politiques antisociales de sa Ville. « Et cette colère, je vais m’en servir de manière constructive au conseil. » Rencontre.
Après l’annonce des résultats des élections communales du 14 octobre, Fatima Ben Abbou n’en revenait pas : non seulement, le PTB obtenait six élus à Schaerbeek, mais en plus, avec 787 voix de préférence, elle était élue conseillère communale ! Une surprise pour cette gardienne de la paix de 51 ans au parcours atypique.
​« La Campine est si paisible », dit une chanson populaire. Mais, avec Wout Schafraet au conseil communal de Turnhout et la nouvelle venue Greet Daems à Geel, cela pourrait bien changer.

Les résultats des négociations menées dans la ville polonaise de Katowice sont maigres et décevants. Les choses auraient probablement été différentes si les quatre pays exportateurs de pétrole que sont l’Arabie saoudite, le Koweït, la Russie et les États-Unis ne les avaient pas sabotées, avec le soutien d’autres États au régime de droite comme les Philippines et le Brésil. La Belgique, prise en otage par une Flandre dominée par la N-VA, doit elle aussi plaider coupable.

À Valparaiso, deuxième plus grande ville du Chili et port le plus important du pays, quelque 400 travailleurs portuaires non contractuels sont en grève depuis le 16 novembre. Certains terminaux du port sont entièrement à l'arrêt. Les travailleurs ont assez de n'avoir quasiment aucuns droits.

À Valparaiso, deuxième plus grande ville du Chili et port le plus important du pays, quelque 400 travailleurs portuaires non contractuels sont en grève depuis le 16 novembre. Certains terminaux du port sont entièrement à l'arrêt. Les travailleurs ont assez de n'avoir quasiment aucuns droits.

Le climat politique bascule vers la droite à une vitesse inquiétante. Les idées auparavant uniquement proférées par le Vlaams Blok sont désormais banalisées. Les droits humains universels sont remis en question, le nationalisme revient à l’agenda et on veut casser les mouvements sociaux. Ce sont les grands axes d’une fascisation rampante, porteuse d’un projet de société élitiste.

Pages